Guernica, au-delà du cadre

Guernica
Guernica ©AFP - BORGESE Maurizio / Hemis
Guernica ©AFP - BORGESE Maurizio / Hemis
Guernica ©AFP - BORGESE Maurizio / Hemis
Publicité

A l'occasion de l'exposition Guernica au musée Picasso (jusqu'au 29/07), Alain Vircondelet, écrivain et biographe, qui a fait paraître "Guernica 1937" en mars 2018, et Pierre Buraglio, artiste, qui rend hommage à Picasso dans l'exposition, sont nos invités.

Avec

En 1937, à la première exposition de Guernica, c'est la surprise. Le tableau, par sa monumentalité et par l'acuité de ce qu'il révèle, est emporté par une grande émotion. Là commence la légende.

Guernica sort du cadre, à l'occasion de l'exposition que le musée Picasso consacre à la genèse du tableau, et aux réactions qui l'ont accueilli en 1937 à sa présentation. On y voit tout, sauf l'oeuvre elle-même, grande absente: c'est une exposition sur Guernica, mais sans Guernica, restée en Espagne.

Publicité

Guernica, c'est une grande violence qui surgit devant vous, c'est un tableau iconique. J'ai eu un grand choc en le voyant.

L'exposition est à voir jusqu'au 29 juillet et réunit 130 œuvres, pour illustrer les recherches plastiques et les influences de Picasso. 

Guernica n'est pas la peinture d'un événement mais une peinture sur toutes les guerres et sur la douleur. C'est un champ commun à toutes les violences du monde.

Affiche de l'exposition Guernica au musée Picasso
Affiche de l'exposition Guernica au musée Picasso
- Musée Picasso

L'équipe