Les Saltimbanques dit aussi L’Enfant blessé, 1874 Huile sur toile, 224 x 184 cm . Wikipédia
Les Saltimbanques dit aussi L’Enfant blessé, 1874 Huile sur toile, 224 x 184 cm . Wikipédia
Les Saltimbanques dit aussi L’Enfant blessé, 1874 Huile sur toile, 224 x 184 cm . Wikipédia
Publicité
Résumé

Le chat botté, Don quichotte, l'Enfer de Dante: le musée d'Orsay consacre une grande exposition au "plus illustre des illustrateurs", Gustave Doré (1832-1883), qui met en valeur ses talents moins connus de peintre, d'aquarelliste et de sculpteur.

avec :

Tomi Ungerer (Dessinateur), Philippe Kaenel (maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne, commissaire de l’exposition sur Gustave Doré au Musée d’Orsay.), Roland Recht (Professeur au Collège de France).

En savoir plus

Aujourd'hui, Caroline Broué reçoit les historiens de l'art Roland Recht  et Philippe Kaenel , ainsi que le dessinateur Tomi Ungerer , pour un retour sur l'oeuvre de Gustave Doré, à l'occasion de l'exposition Gustave Doré, l'imaginaire au pouvoir , à découvrir au Musée d'Orsay à partir du 18 février.

Autodidacte, il se forme dans divers ateliers et se met à peindre. Parallèlement, il se met en tête d'illustrer "tous les chefs d'oeuvres de la littérature". Et privilégie le grand format. Il met en spectacle Dante, Balzac, Rabelais, Cervantes, La Fontaine, Charles Perrault. Le succès est au rendez-vous.

Publicité

Quoi qu'il aborde, l'illustration ou la peinture, la surface n'est jamais assez grande, ce qui fait qu'il arrive à des formats qui défient toute concurrence. Il peint des toiles de 60 m² ! Il a besoin de gigantisme.

Doré rêve aussi de devenir un grand peintre d'histoire. Il expose au salon mais les critiques sont mitigées.

Ce qu'il vise, c'est une reconnaissance publique dans l'espace public. Mais elle n'a lieu qu'à titre posthume.

30 min

C'était un touche à tout. Chaque fois qu'on l'attend quelque part, il se montre ailleurs.

Aujourd'hui, dans sa Petite minute européenne, Aude Tortuyaux nous parle d'un contemporain de Gustave Doré, Odilon Redon , auquel la Fondation Beyeler consacre une exposition jusqu'au 18 mai, à Bâle. Tous les renseignements ici.

Poursuivez votre écoute de La Grande Table en cliquant ici.

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Aude Tortuyaux
Chronique
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Brigitte Masson
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Somany Na
Réalisation
Thibaut Sardier
Collaboration