"Elevazione", de Giuseppe Penone, jardins du château de Versailles, juin 2013 ©AFP - Claire Lebertre
"Elevazione", de Giuseppe Penone, jardins du château de Versailles, juin 2013 ©AFP - Claire Lebertre
"Elevazione", de Giuseppe Penone, jardins du château de Versailles, juin 2013 ©AFP - Claire Lebertre
Publicité
Résumé

En direct de la Villa Médicis, à l'occasion des 60 ans de la signature du fameux traité de Rome instituant la Communauté Economique Européenne (CEE). L'artiste plasticien Giuseppe Penone pour son exposition "Equivalenze", en discussion avec Monique Veaute, fondatrice du festival RomaEuropa.

avec :

Giuseppe Penone (Artiste et sculpteur).

En savoir plus

Découvrons l'empreinte écologique et artistique de Giuseppe Penone : artiste plasticien, il sculpte la vie, perce le mystère de la nature et nous parle de sa relation poétique à la matière organique et végétale. Avec Monique Veaute, ambassadrice française de la culture contemporaine en Italie, fondatrice du festival Roma Europa, dont l'idée est née aussi à la Villa Médicis, alors qu'elle était conseillère artistique.

Les portes vers le jardin sont ouvertes : dans la Villa Médicis, en public, 60 ans après la signature de ce traité fondateur.

Publicité

Chercher la logique, au raison d'être au coeur de la matière, faire corps avec ce qui l'entoure, poser son corps sur le vivant, l'arbre comme emblème... Giuseppe Penone continue d'assembler nature et culture. Jusqu'à la mi-juillet au palazzo Fendi, il expose Matrice, une rétrospective de 15 oeuvres et "Equivalenze", à la galerie Gagosian jusqu'à la mi-avril. Il connaît bien la Villa Médicis puisqu'il en a occupé les espaces en 2008. Comment pose-t-on une empreinte artistique sur un terrain ? Comment ce lieu entre en résonance avec un travail ?

"Grâce à l'Italie et le système de recherche des biens volés qu'elle a créé, plus aucune oeuvre ne peut désormais circuler sans être reconnue"

Monique Veaute

"Une oeuvre occupe un espace physique : pour qu'elle soit vue, elle doit persister, ce qui justifie l'utilisation de matériaux stables"

"L'éphémère a valeur de réflexion, mais l'action qui suit se doit d'être stable"

Giuseppe Penone

Retrouvez l'homme politique Sandro Gozi et le philosophe Giacomo Marramao en cette émission spéciale Europe, en deuxième partie

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Claire Mayot
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation