France Culture
France Culture
Publicité

Une douce voix se fait entendre aujourd'hui autour de la table : celle de la cantatrice Felicity Lott, une grande dame toujours restée en marge du star système malgré des rôles de premier plan, et qui a délaissé l'opéra pour les récitals. Louée pour la perfection de sa technique vocale et son art de la nuance qui fait ressortir toutes les subtilités, Felicity Lott chantera demain au Musée d'Orsay pour l'exposition Splendeurs et misères. Images de la prostitution, 1850- 1910 .

Felicity Lott au musée d'Orsay
Felicity Lott au musée d'Orsay

Felicity Lott nous raconte son parcours à travers différents styles, de l'opéra au récital, du grave au léger, et nous parle des chants qu'elle a choisis pour accompagner cette exposition.

Publicité

"Dans le personnage qu'on joue on peut toujours trouver quelque chose de soi, même si c'est un meurtrier."

Rendez-vous ici sur la page de l'exposition "Splendeurs et misères. Images de la prostitution, 1850-1910" sur le site du musée d'Orsay.

Retrouvez ici la deuxième partie de l'émission avec le sociologue Nicolas Duvoux, pour son livre Les oubliés du rêve américain : philanthropie, Etat et pauvreté urbaine aux Etats-Unis .

** Sons diffusés :**

  • Nathalie Dessay à La Grande Table, sur France culture le 08/09/14, archive INA.
  • Schubert interprété par Felicity Lott, "Gretchen am spinnrade op2 d118".
  • Berners interprété par Felicity Lott, "Come on Algernon".
  • Reynaldo Hahn interprété par Felicity Lott, "O mon bel inconnu, c'est très vilain d'être infidèle"

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Clémence Mary
Collaboration