Vue de 'Gérard Garouste, Zeugma, le grand œuvre drolatique', Beaux-Arts de Paris, salle des études
Vue de 'Gérard Garouste, Zeugma, le grand œuvre drolatique', Beaux-Arts de Paris, salle des études
Vue de 'Gérard Garouste, Zeugma, le grand œuvre drolatique', Beaux-Arts de Paris, salle des études - B.Huet/Tutti, Courtesy Galerie Templon
Vue de 'Gérard Garouste, Zeugma, le grand œuvre drolatique', Beaux-Arts de Paris, salle des études - B.Huet/Tutti, Courtesy Galerie Templon
Vue de 'Gérard Garouste, Zeugma, le grand œuvre drolatique', Beaux-Arts de Paris, salle des études - B.Huet/Tutti, Courtesy Galerie Templon
Publicité
Résumé

Olivia Gesbert reçoit l'artiste Gérard Garouste pour ses trois expositions : aux Beaux-Arts de Paris (Zeugma, le grand drolatique), Galerie Templon (Zeugma), Musée de la chasse et de la nature (Zeugma, Diane et Actéon)

avec :

Gérard Garouste (artiste).

En savoir plus

Zeugma est le fruit d'une étude du Talmud et des animaux traités dans la mythologie grecque. Le Talmud et sa langue sont comme l'inconscient de notre société occidentale.

De la Galerie Templon aux Beaux-Arts, en passant par le Musée de la chasse à Paris, Gérard Garouste figure nos mythologies, légendes, et croyances. Peintre « intranquille », pour reprendre le titre de son autobiographie parue en 2009, il construit des ponts – « zeugma » en grec- entre le réel et l’imaginaire, la mémoire et le présent.

Publicité

Je suis un peintre classique. Si j'étais musicien, je jouerais du violon, je n'inventerais pas un instrument. L'étude est au cœur de mes préoccupations.

On l’avait perdu « en chemin » en 2015 à la Fondation Maeght de Saint-Paul-de-Vence, on le retrouve entre deux rives à Paris. Rive Droite - Galerie Templon – pour Zeugma jusqu’au 12 mai, autour du Talmud et de l’idée de passage. Rive Droite encore - au Musée de la Chasse et de la Nature jusqu’au 1er juillet - autour du mythe de Diane et Actéon, inspiré des métamorphoses d’Ovide. Rive Gauche enfin jusqu’au 15 avril, où il occupe la cour du Palais des Beaux-Arts avec une série d’installations monumentales et de dispositifs théâtraux, inspirés, entre autres, de Rabelais et de la Divine Comédie de Dante.

Sons diffusés:

  • Marc-Alain Ouaknin dans l'émission "Maison d'études" du 04/09/2008.
  • Mogoya par Oumou Sangaré.
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Claire Mayot
Production déléguée
Charlotte Roux
Réalisation
Chloé Leblond
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation