Publicité
En savoir plus

Avec :

Geneviève BRISAC

Publicité

Sébastien BALIBAR

Georges VIGARELLO

*Citation de Paul Fournel (dans * Méli-Vélo : Abécédaire amoureux du vélo) : "On a décidé que le dopage était une aventure individuelle. Les sanctions pleuvent sur le coureur, sévères. Et personne ne semble vouloir constater que des équipes entières se mettent à marcher au diapason de leur leader ... Rares sont les cas où l'on inquiète les dirigeants. Pas de problème non plus avec les législations...Pas de réflexion sur la structure d'un sport qui a toujours vécu dans la culture du dopage, dont les hommes et les habitudes de courses (tracés, parcours, volume des efforts imposés) sont modelés par lui."

Geneviève Brisac : « Pourquoi s’intéresser aujourd’hui spécialement au Tour de France, au vélo, à l’ancien champion Lance Armstrong, à ses mensonges, ses maladies, ses aveux, ses années de dopage innombrables ? Pourquoi s’intéresser au désormais habituel ingrédient du sport moderne, qui est l’argent, le pouvoir, la célébrité, le mensonge, la destruction des individus ? Pourquoi céder aux sirènes de l’anniversaire de la Grand Boucle ? »

Sébastien Balibar : « Moi, je suis très partagé. En tant que cycliste, je veux absolument croire à cette histoire du cycliste qui se trouve indigne de son vélo (parce qu’il n’a pas gagné) et qui du coup met son vélo dans son lit et, lui, couche par terre. C’est une histoire très connue mais toujours forte de symboles, comme le symbole de l’amour du cycliste pour son vélo. (…) Je crois que le Tour de France reste un spectacle extraordinaire. C’est même mieux qu’un spectacle, c’est un roman-feuilleton. Ça tombe bien, c’est l’été, ça dure trois semaines et on a un épisode tous les jours. (…). Seulement, est-ce que les acteurs (personnages) tiennent toujours la route, sont encore des héros ? Là, j’ai des problèmes. (…) Car le dopage est un truc collectif (…) Le dopage a toujours existé. Bernard Chambaz en parle dans son livre Petite philosophie du vélo . C’est un mot qui remonte à une centaine d’années et qui vient du lexique équestre. (…) Le vélo, comme tout le sport, est sous l’emprise du fric. (…) Mais aujourd’hui, la corruption générale est à l’échelle internationale, c’est pire que dans le milieu de la politique. Moi, ce qui me gêne, c’est le mensonge. (…) Donc mes héros ont tendance à disparaître, bien que je regarde quand même le Tour de France : voilà mon déchirement personnel. »

Georges Vigarello : « Oui, ce qui est important, c’est le côté feuilleton. C’est un spectacle qui nous amène à nous raconter des histoires, des histoires qui ont un sens, suivent l’ordre de la chronologie et qui mettent en scène des valeurs, comme celle du mérite, du travail, etc. Le fait que ce soit un feuilleton donne au sport une place évidemment très importante dans notre actualité. D’une part, le dopage a toujours existé. (…) Le problème, c’est que ce dopage était tacitement accepté. Cela ne faisait aucun problème : les coureurs disaient même qu’ils se dopaient. (…) D’autre part, à partir des années 60, le dopage prend une forme nouvelle, devient plus dangereux qu’il ne l’était auparavant, dans une situation où l’attention à la santé elle-même s’est accrue. D’où la nécessité, dans les années 60, de réfléchir à l’interdiction de certains produits (…) et d’installer des premiers contrôles. On a créé un autre climat, où des gens cherchent à tromper, à masquer, etc. Aujourd’hui nous nous trouvons face à une situation d’autant plus inquiétante que les produits en question sont fondamentalement dangereux. »

**Sons diffusés : **

  • Archive RTF, « Arrivée du Tour de France », en 1938
  • Archive d’Isabelle Queval dans l’émission « Macadam Philo » sur France Culture le 5 mars 2010
  • Chansons multiples sur le Tour de France

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Pour accéder à la deuxième partie de La Grande Table du * 24.06.13 * intitulée « Akram Kahn et Dominique Brun », cliquez ici.

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Aude Tortuyaux
Collaboration
Michela Marzano
Chronique
Tobie Nathan
Chronique
Emmanuel Lincot
Chronique
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Eric Fassin
Chronique
Pascal Blanchard
Pascal Blanchard
Pascal Ory
Chronique
François Simon
Chronique
Hervé Le Tellier (2020)
Hervé Le Tellier (2020)
Patrick Boucheron
Patrick Boucheron
Joy Sorman
Chronique
Ghaleb Bencheikh
Ghaleb Bencheikh
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Sarah Bernard
Collaboration
Alain Bublex
Chronique
Ségolène Dargnies
Collaboration
Myriam Marzouki
Chronique
Brigitte Masson
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Zahia Rahmani
Chronique
Roland Castro
Chronique
Hyam Yared
Chronique
Marin de Viry
Chronique
Ruwen Ogien
Chronique
André Gunthert
Chronique
Corinne Amar
Collaboration
Marc Weitzmann
Marc Weitzmann
Marc Weitzmann
Chronique
Sylvie Laurent
Chronique
Alain Kruger
Chronique
Bertrand Lavier
Bertrand Lavier
Bertrand Lavier
Chronique