Martin Crimp et Cate Blanchett ©Getty - Dave M. Benett
Martin Crimp et Cate Blanchett ©Getty - Dave M. Benett
Martin Crimp et Cate Blanchett ©Getty - Dave M. Benett
Publicité
Résumé

Le dramaturge britannique Martin Crimp voit deux de ses pièces, éloignées dans le temps, montées en miroir dans la mise en scène de Rémy Barché.

avec :

Martin Crimp.

En savoir plus

Martin Crimp semble avoir fait du couple une de ses "obsessions" artistiques, un laboratoire pour observer la société. Car, derrière ces dialogues qu'on aimerait amoureux, réside sa matière dramaturgique. Ils sont comme une loupe, pour mieux regarder les rapports de domination entre les individus. 

La seule responsabilité de l'artiste est de dire la vérité telle qu'il la voit. Car la vérité est toujours ce qui dérange. Martin Crimp

Publicité

Ici, ce sont deux des pièces du dramaturge britannique qui sont réunies et dialoguent, par l'idée judicieuse de Rémy Barché. Deux pièces sur le pouvoir, la façon dont il s'exerce entre les classes sociales ou dans le couple. Sous les apparences, la violence et la manipulation sont destructrices.

Le Traitement : New York, le cinéma et l’envers du décor. Cette pièce de Martin Crimp a été écrite il y a plus de vingt ans.
Un couple de producteurs s'empare de la vie d'Anne, marquée par les violences conjugales. À travers elle, ils cherchent à renouer avec le réel, notion qu'ils ne connaissent plus. Peu à peu, ils la dépossèdent de sa vie, pour rendre ce fameux réel qu'ils recherchaient plus adapté à la fiction. Un paradoxe dans lequel Anne ne peut plus exister. 

L'art consume les gens, leur prend leur vie pour en faire de l'art. Martin Crimp

Le Messager de l'amour, texte inédit, résonne avec cette pièce plus ancienne. Le titre ironique pourrait se référer à celui que la jeune femme qui nous fait face attend, celui qui décide si c'est "un bon jour" (auquel cas il lui offre des fleurs) ou un "mauvais jour" (dans ces cas-là, c'est le fouet et la violence psychologique). Ce messager, c'est celui qui devrait apporter l'amour, mais qui la retient prisonnière. 

Toutes les pièces de Martin Crimp traduites en français sont publiées aux éditions de l'Arche.

Sons diffusés :
LCD Soundsystem, New-York I love you, but you're bringing me down, dans Sound of silver, DFA Records, 2007
Written on Skin, livret de Martin Crimp, musique de George Benjamin, mise en scène Katie Mitchell, Aix-en-Provence, 2012

Pour retrouver la seconde partie de l'émission avec Jacques Le Goff : 

35 min
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Claire Mayot
Production déléguée
Charlotte Roux
Réalisation
Chloé Leblond
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation