Pina Bausch, danse-contact

"Le sacre du printemps" à Londres
"Le sacre du printemps" à Londres ©Getty - Robbie Jack /Corbis
"Le sacre du printemps" à Londres ©Getty - Robbie Jack /Corbis
"Le sacre du printemps" à Londres ©Getty - Robbie Jack /Corbis
Publicité

Pourquoi Pina Bausch a-t-elle marqué l'histoire de la danse. Qu'est-ce qui fait que la chorégraphe allemande est toujours aussi actuelle?

Avec
  • Guy Delahaye
  • Agnès Izrine

Je pense que les photos en noir et blanc racontent autant de choses que les photos en couleurs - mais cela a beaucoup plus de force." Guy Delahaye 

A l’occasion de la reprise de Nefés au Théâtre des Champs-Elysées par sa compagnie du Tanztheater de Wuppertal du 2 au 12 juillet, retour sur l’œuvre de la grande chorégraphe allemande, figure de la danse contemporaine. 

Publicité

La beauté d’un geste, l’art du mouvement, dans l’œil de nos invités, l’historienne Agnès Izrine et le photographe Guy Delahaye. 

Historienne de la danse, ancienne rédactrice en chef du magazine Danser, elle a conçu pour le Festival Montpellier Danse, une installation en hommage à une autre grande chorégraphe, l’américaine Trisha Brown, décédée l’an passé : Agnès Izrine est notre première invitée.

Photographe de danse et de théâtre, il a accompagné tous les spectacles de la chorégraphe allemande. Il fait reparaître aujourd’hui l’ouvrage Pina Bausch chez Actes Sud, un livre d’entretiens et de photos, celles qu’il a réalisées tout au long de ce compagnonnage artistique, également exposées jusqu’au 24 juillet à Avignon : Guy Delahaye est notre second invité.

La marque Pina Bausch, c'est l'improvisation de ses danseurs, qu'elle poussait à dire ce qu'ils ressentaient, à parler d'eux-mêmes." Agnès Izrine 

L'équipe