Relire JANE AUSTEN

France Culture
France Culture
Publicité

A l’occasion du 200e anniversaire de la parution de « Orgueil et préjugés » (éditions Folio, coffret)

Avec :

Publicité

Geneviève BRISAC

Marin de VIRY

Tobie NATHAN

Geneviève BRISAC : « Il reste des préjugés sur l’œuvre de Jane Austen. Pas mal de gens continuent à penser que c’est l’auteur de Jane Eyre . En France, Charlotte Brontë a meilleure presse que Jane Austen. (…) Pourtant, elle est très populaire en Angleterre encore aujourd’hui. Il y a énormément d’adaptations anglo-saxonnes. »

Marin de VIRY : « C’est une bonne illustration du passage entre la littérature du 18ème siècle et celle du 19ème. (…) On passe du miroir à la lampe. En gros : je suis une femme de la bonne société française, une bonne chrétienne, une créature de dieu, un fragment de la création divine (donc un miroir). Puis, je suis une lampe : la vie intérieure qui éclaire ma route (le romantisme). »

Tobie NATHAN : « Jane Asuten décrit tous les maris possibles. C’est la chasse aux maris. (…) On choisit un mari pour des raisons. De ce point de vue, Austen est étonnement moderne. »

**Sons diffusés : **

  • lecture d’un extrait d’Orgueil et Préjugés dans l’émission « Un livre, une voix » sur France Culture le 28 mai 1979
  • archive de Catherine Bernard dans l’émission « Une vie, une œuvre » sur France Culture le 27 mai 1999
  • archive de François Le Sorbier dans l’émission « Une vie, une œuvre » sur France Culture le 27 mai 1999
  • « Buona Figliuola » interprété par le compositeur Niccolo Piccini

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

Pour accéder à la deuxième partie de La Grande Table du * 16.07.13 * intitulée « Retour sur l’œuvre d’André Le Nôtre », cliquez ici.

L'équipe