France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Roberto Minervini signe avec The Other side un film coup de poing aux confins du documentaire et de la fiction, qui parvient à brouiller la frontière comme rarement. Un film qui nous montre l'envers de l'histoire américaine, une autre histoire de l'engrenage entre le manque d'amour et la violence, une autre société malade, d'autres anti héros que les nôtres mais une même réflexion sur la peur, la colère et la réaction à ces sentiments : l'autodestruction ou la destruction massive.

The Other Side
The Other Side

Installé aux Etats-Unis, Roberto Minervini a réalisé quatre films sur la société américaine, dont une trilogie sur le Texas. Il quitte ici le Texas pour la Louisiane, où il nous fait pénétrer dans une sorte de no man's land, "épicentre de la misère des Etats du sud", dévasté par le chômage, la pauvreté, la drogue. Mais dans ce portrait noir, empreint d'une critique acerbe de la politique américaine, il reste, heureusement, une place pour une intense fraternité et pour l'amour, cet "antidote à la souffrance qui nous entoure". Une place aussi pour la beauté, une grande beauté cinématographique qui est la "réponse éthique" de Roberto Minervini à la question de la représentation de ceux qui ne se représentent pas eux-mêmes, une réponse qui selon lui, permet seule de leur mettre en avant leur dignité.

Publicité

"Je parle de l'exclusion : qui est l'exclu et celui qui exclut. C'est une question qui regarde l'Amérique à l'intérieur et à l'extérieur, qui parle du rôle des Etats-Unis dans le monde."

Je dois admettre que quand j'ai commencé le tournage, je me suis rendu compte qu'il y avait beaucoup d'amour, trop presque. Je me suis demandé comment faire un film sur le désespoir des pauvres, quand ils s'aiment à la folie..."

** Sons diffusés : **

  • Extraits du film
  • Larry Clark, archive INA 2010

Emission tradiuite par Olivier Favier.

Ecoutez ici la deuxième partie de l'émission : quatrième volet de notre réflexion sur les enjeux climatiques, avec le physicien Sébastien Balibar qui nous parle de la transition énergétique.

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Clémence Mary
Collaboration