L'acteur et metteur en scène Thomas Jolly, au Théâtre National de Bretagne , à Rennes le 16 septembre 2015.
L'acteur et metteur en scène Thomas Jolly, au Théâtre National de Bretagne , à Rennes le 16 septembre 2015. ©AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER
L'acteur et metteur en scène Thomas Jolly, au Théâtre National de Bretagne , à Rennes le 16 septembre 2015. ©AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER
L'acteur et metteur en scène Thomas Jolly, au Théâtre National de Bretagne , à Rennes le 16 septembre 2015. ©AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER
Publicité

Avec Thomas Jolly, comédien et directeur artistique de la compagnie Piccola Familia, il signe la mise en scène de Henry VI de William Shakespeare (jusqu’au 17 mai au Théâtre de l’Odéon – Ateliers Berthier).

Avec
Henri VI
Henri VI

Avec Thomas Jolly, comédien et directeur artistique de la compagnie Piccola Familia, il signe la mise en scène de Henry VI de William Shakespeare (jusqu’au 17 mai au Théâtre de l’Odéon – Ateliers Berthier).

"Les spectateurs à l'époque du théâtre élisabéthain étaient debout, à ciel ouvert, les gens mangeaient, sortaient, étaient bruyants, pas du tout dans les mêmes conventions de spectateurs qu'aujourd'hui. Shakespeare a développé ce goût de la narration qu'on retrouve aujourd'hui dans les séries télé."

Publicité

Le théâtre élisabéthain a quelque chose du live, de la fureur du stade, je voudrais que le théâtre retrouve cette atmosphère, celle la vie célébrée ensemble. Thomas Jolly

"Le théâtre est le ciment de la société, il fait en sorte que la pensée ne s'arrête pas, redonne du sens, du sens commun, indispensable dans ce moment de crise, ce que les dirigeants politiques ont du mal à comprendre. Je pense même que le théâtre devrait faire partie du ministère de la santé !"

C'est un royaume entier qui est sur le plateau et je sais que l'un de mes enjeux première était la question de la lisibilité. J'ai dit aux acteurs qu'un spectateur perdu une seconde était un spectateur perdu à jamais, parce que Shakespeare nous dit tout. Mais Shakespeare ne nous dit qu'une fois. Donc, il faut absolument être dans ce vœu de clarté absolu. Thomas Jolly

27 min

Dans la Petite Minute de Thibaut Sardier : perdons-nous dans le champs d'œillets de Nelken avec les danseurs du Tanztheater Wuppertal de Pina Bausch sur la scène du théâtre du châtelet du 12 au 17 mai.
Sons diffusés :

-Extraits de la captation de "Henry VI", musique composée par Clément Mirguet.

Pour réécouter la dernière partie de la Grande Table à propos de la réforme du collège, cliquez-ici

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Aude Tortuyaux
Chronique
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Philippe Baudouin
Réalisation
Boris Pineau
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Thibaut Sardier
Collaboration
Delphine Veaudor
Chronique