Tresser avec François Rouan

rançois Rouan, Trotteuses X, 2011-2013, peinture à l'huile sur toiles tressées, 175 x 292 cm, Atelier de l'artiste
rançois Rouan, Trotteuses X, 2011-2013, peinture à l'huile sur toiles tressées, 175 x 292 cm, Atelier de l'artiste - Laurent Lecat, ADAGP, Paris, 2017
rançois Rouan, Trotteuses X, 2011-2013, peinture à l'huile sur toiles tressées, 175 x 292 cm, Atelier de l'artiste - Laurent Lecat, ADAGP, Paris, 2017
rançois Rouan, Trotteuses X, 2011-2013, peinture à l'huile sur toiles tressées, 175 x 292 cm, Atelier de l'artiste - Laurent Lecat, ADAGP, Paris, 2017
Publicité

Il pratique l’art du tressage sur toile et une rétrospective lui est consacrée au Musée Fabre de Montpellier : "Tressages", 1966-2016. Il publie en parallèle "Dire ou ne pas dire", aux Editions Cadastre8zéro.

Avec

François Rouan a derrière lui 50 ans de travail et plus de 60 tableaux classés par période qui montrent les évolutions de sa pratique artistique. Une exposition au Musée Fabre de Montpellier et un livre, « un itinéraire » sensible : Dire ou ne pas dire aux éditions Cadastre8zéro.

Il s'y présente comme un enfant de la guerre mais un homme du temps présent : « le besoin identitaire existe très peu chez moi. C’est le présent qui m’importe »

Publicité

Né à Montpellier, il écrit « mon imaginaire s’est formé là ». Cette rétrospective, dans sa ville natale, à 73 ans, dans un musée qu'il a visité pour la première fois en 57 ans (60 ans exactement), peut s'apparenter à un retour aux sources d'une vie et d'une inspiration.

Le tressage est sa marque de fabrique, des bandes découpées, pour produire une forme, un langage… Parmi ses influences, Matisse et ses papiers collés, Fontana et ses toiles lacérées...

Une action du corps, un jeu de regard : presque « pathologique », comme une obsession ou une progression, c'est le même sillon qui est creusé depuis 50 ans ; loin des modes et ce que traduit la scénographie chronologique de l’exposition, 5 décennies de 66 à 2016. Parfois le tressage engloutit la figure. Parfois la peinture feint le tressage. Dans une multiplication de plans et de points de vue...

Retrouvez le linguiste Claude Hagège en seconde partie d'émission

L'équipe