Image tirée de"Vincennes,l'université perdue", couverture de"Les manifestations"
Image tirée de"Vincennes,l'université perdue", couverture de"Les manifestations"
Image tirée de"Vincennes,l'université perdue", couverture de"Les manifestations"
Publicité
Résumé

Regards croisés entre la réalisatrice Virginie Linhart pour son documentaire "Vincennes, l’université perdue" - cette faculté issue du mouvement mai 68 - et la romancière Nathalie Azoulai, qui retrace dans "Les manifestations", l’amitié de deux femmes qui se rencontrent lors des mouvements de 1980.

avec :

Nathalie Azoulai (Traductrice, romancière.), Virginie Linhart (Ecrivain, documentariste).

En savoir plus

L’université de Vincennes, créée dans la foulée des événements de mai 68 sous l’impulsion du tout nouveau ministre de l’éducation nationale Edgar Faure, était chargée de répondre aux revendications des mouvements étudiants. Le documentaire de Virginie Linhart, Vincennes, l’université perdue, diffusé demain sur Arte, revient sur les douze années de cette fac qui n’exigeait pas de ses étudiants qu’ils aient le bac, qui avait supprimé les cours magistraux et inventé les cours du soir pour les ouvriers. Une université dont les professeurs n’étaient autre que les plus grands intellectuels de l’époque : Michel Foucault, Gilles Deleuze, Hélène Cixous, Jean-François Lyotard, ou encore Jacques Rancière. Rasée en 1980, il n’en reste aujourd’hui aucune trace - seulement une clairière.

Nathalie Azoulai est une romancière, lauréate du prix Médicis en 2015. Son troisième roman, Les manifestations, initialement paru au Seuil en 2005, est publié aujourd’hui en poche (Gallimard, mai 2016). Il relate l’amitié de deux jeunes filles qui se rencontrent dans les grandes manifestations antiracistes des années 1980.

Publicité

Sons diffusés :

  • Extrait du documentaire Vincennes, l'université perdue, de Virginie Linhart, Agat films
  • Entretien avec Hélène Cixous réalisé par Jeanne Aleos pour La Grande table
  • Archive INA d'un journal radio sur les manifestations contre la loi Devaquet

Vincennes, l’université perdue sera diffusée sur Arte mercredi 1er juin à 23h15

___

(Re)trouvez ici la deuxième partie de l'émission, sur la question du syndicalisme avec Stéphanie Sirot, spécialiste de l'histoire et de la sociologie des grèves, du syndicalisme et des relations sociales.

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Clémence Mary
Collaboration