France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Nous nous arrêtons aujourd'hui sur une question qui se pose à l'historien mais qui est peut-être aussi une question morale. A l'occasion de la publication chez Robert Laffont, des oeuvres antisémites de Rebatet, et de l'annonce d'une traduction de Mein Kampf chez Fayard, la question se pose : faut-il publier des textes haineux? La publication des textes contribue-t-elle à les démythifier?

Lucien rebatet
Lucien rebatet

Ces textes circulent déjà mais sans remarques critiques, sans notes. On peut donc considérer qu'il faut mettre les romans historiques à la disposition du public et lui fournir les outils nécessaires pour avoir une approche critique. En même temps, on peut également penser que publier et rendre accessible ces idées peut favoriser leur diffusion et leur acceptation. Il semble que l'approche morale et l'approche historique se disputent sur ce point : faut-il considérer ces livres comme des témoignages qui peuvent nous permettre de prévenir de telles dérives idéologiques? Ou bien faut-il les bannir de l'espace public pour éviter qu'elles ne se diffusent dans la société?

Publicité

Pascal Ory : "Les ennemis de la liberté ont leur place dans une démocratie. Si vous apppliquez le principe "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté", vous êtes totalitaire."

** Son diffusé, choix de l'invité :**

Maurice Chevalier, Ca fait d'excellents Français .

Retrouvez ici la première partie de l'émission avec les metteurs en scène Arnaud Desplechin et Jonathan Châtel pour leur mise à l'honneur de l'oeuvre de Strindberg.

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Clémence Mary
Collaboration