Quand intérêts privés et intérêts publics se mélangent...
Quand intérêts privés et intérêts publics se mélangent...
Quand intérêts privés et intérêts publics se mélangent... ©Reuters - Ruben Sprich
Quand intérêts privés et intérêts publics se mélangent... ©Reuters - Ruben Sprich
Quand intérêts privés et intérêts publics se mélangent... ©Reuters - Ruben Sprich
Publicité
Résumé

Dans cette seconde partie d'émission, Antoine Vauchez et Laurence Scialom analysent la frontière parfois floue entre la sphère publique et la sphère privée, zone grise où menacent les conflits d'intérêts, dont plusieurs ont d'ailleurs récemment fait la Une des journaux.

avec :

Antoine Vauchez (politiste, directeur de recherche au CNRS au Centre européen de sociologie et de science politique (Université Paris 1 - EHESS)), Laurence Scialom (Professeur à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense).

En savoir plus

Emission présentée par Raphaël Bourgois

Plusieurs soupçons de conflits d'intérêt, avérés ou non, ont régulièrement fait les gros titres ces dernières années. Un parlementaire qui exerce parallèlement la fonction d'avocat d'affaires auprès d'un grand cabinet pour trois fois son salaire de député, une ancienne présidente de multinationale devenue ministre qui confie le règlement d'un contentieux impliquant une banque publique à un arbitrage privé, un dirigeant européen qui rejoint une des banques soupçonnées d'avoir contribué au déclenchement de la crise des subprimes et de la dette grecque... Ces affaires familières illustrent la porosité bien dérangeante qui existe entre sphère publique et sphère privée. Ce n'est pas anecdotique quand on sait que la frontière qui les sépare est floue alors que cette séparation occupe une fonction au moins symbolique dans nos démocraties. On a bien vu que la moralisation de la vie publique, notamment sur ce sujet du conflit d'intérêt, a occupé une place majeure lors de la campagne présidentielle française de 2017.

Publicité

Antoine Vauchez, directeur de recherche au CNRS en sociologie politique, nous explique que parce qu'on touche là à la définition même de ce qui constitue l'espace de l'intérêt général et de l'exercice de la citoyenneté, "des frontières de la démocratie", repenser cette ligne de partage est un objet véritablement politique.

Pour nous apporter son regard sur la question, Laurence Scialom, professeure d'économie à l'Université Paris-Ouest, interrogée par téléphone par Claire Mayot, nous expliquera justement en quoi les conflits d'intérêts constituent une nouvelle frontière de la démocratie.

"La libéralisation de l'Etat, le changement de ses modalités d'action, peut expliquer le brouillage de cette frontière privé/public."

"Le modèle de gestion du privé est aujourd'hui devenu un des modèles de l'action publique."

"L'enjeu est plutôt de bien organiser cette frontière privé/public que de la rendre étanche, ce qui serait illusoire."

Antoine Vauchez, La Grande Table

"Il y a eu un affaiblissement des critères éthiques, de la part de ceux en position de responsabilité."

"Nous sommes dans un système économique qui, de manière structurelle, met les gens en conflits d'intérêts."

Laurence Scialom, La Grande Table

Sphère publique, intérêts privés. Enquête sur un grand bidouillage, d'Antoine Vauchez et Pierre France, est paru aux Presses de Sciences Po ; le rapport de Laurence Scialom, Joël Moret-Bailly et Hélène Ruiz Fabri, pour Terra Nova, s'intitule Les conflits d'intérêts, nouvelle frontière de la démocratie.

_______________

Dans la première partie de l'émission, la nouvelle directrice de la MC93 de Bobigny nous présente son théâtre idéal...

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Claire Mayot
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation