France Culture
France Culture
Publicité

Nous posons aujourd'hui la question de la place d'internet et des réseaux sociaux dans les changements de nos sociétés. Il semble en effet y avoir une ambivalence fondamentale, notamment entre une utilisation d'internet qui peut entrainer une radicalisation, et une utilisation tournée vers une libération sociale, à l'image des révolutions arabes. Cette ambivalence est-elle réelle? Les gouvernements doivent-ils contrôler internet? Mais n'est-il pas déjà contrôlé par des grands groupes selon des buts économiques?

Twitter
Twitter
© Reuters - Brendan McDermid

Comment quitter la logique de privatisation des données que véhicule internet? Comment refaire des citoyens les propriétaires des données? Alors que l'utilisation d'internet semble être la chose la plus spontanée et libre, il semble que des enjeux économiques et politiques limitent cette liberté et les espoirs révolutionnaires que certains placent dans internet. Selon Evgeny Morozov, interrogé aujourd'hui par Olivier Tesquet, internet est aujourd'hui aux mains d'une idéologie et d'une pratique néolibérale et il est indispensable de refonder une souveraineté technologique pour en faire un véritable outil démocratique.

Publicité

Evgeny Morozov : "Internet n'existe pas en dehors du monde des entreprises et des gouvernements, ce n'est pas une force ayant une existence propre."

(...)

"On ne s'oppose pas à Google avec des petites interventions pour permette à tel ou tel quartier de partager des voitures. Qui sont nos ennemis? De grandes multinationales très riches qui décident de la distribution de l'argent, qui ne servent pas à créer un projet citoyen."

** Son diffusé, choix de l'invité :**

Schubert, Quatuor à cordes n°14 en ré mineur D810

Emission traduite par Xavier Combe.

* Ecoutez ici la première partie de l'émission sur une grande oeuvre de la nouvelle vague : Out1 * de Jacques Rivette.

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Clémence Mary
Collaboration