Vue de la manifestation de soutien au président de Gaulle qui s'est tenue sur la Champs Elysées à Paris le 30 mai 1968
Vue de la manifestation de soutien au président de Gaulle qui s'est tenue sur la Champs Elysées à Paris le 30 mai 1968  ©AFP - AFP
Vue de la manifestation de soutien au président de Gaulle qui s'est tenue sur la Champs Elysées à Paris le 30 mai 1968 ©AFP - AFP
Vue de la manifestation de soutien au président de Gaulle qui s'est tenue sur la Champs Elysées à Paris le 30 mai 1968 ©AFP - AFP
Publicité

Que reste-t-il de mai 68 ? Pour en parler, le sociologue Jean-Pierre Le Goff, qui publie "La France d’hier. Récit d’un monde adolescent : des années 1950 à Mai 68", aux éditions Stock

Avec

Emission en partenariat avec Emmanuel Poncet - Le Nouveau Magazine Littéraire

Dans l'actualité des idées : Mai 68, de l’héritage impossible à l’héritage revendiqué. 

Publicité

Le Nouveau Magazine Littéraire, dans son numéro de mars interroge "cette passion française" : "explorer l’esprit de mai n’a rien d’une visite au musée Grévin", écrivent les concepteurs de ce nouveau numéro,"c’est renouer avec notre présent" 

En quoi ? Et comment ? 50 ans après… nous reposons la question.

Peut-on dépasser l’événement ? Est-il possible et souhaitable de se le réapproprier ? 

Historien, sociologue, politologue, philosophe, ils plaident pour réinscrire l’événement dans une temporalité plus longue… Lui a choisi de repenser la décennie qui a précédé ce moment. 

Un point de vue développé à la première personne du singulier par le sociologue Jean Pierre Le Goff, auteur en 1998, d’un premier "Mai 68 : l’héritage impossible" réédité en 2006 et agrémenté d’une nouvelle postface "Mai 68 n’appartient à personne". 

Il publie aujourd’hui : "La France d’hier. Récit d’un monde adolescent. Des années 1950 à Mai 68" chez Stock. Souvenirs, archives personnelles et coupures de presse de l’époque à l’appui. Avec une subjectivité revendiquée, une appréciation personnelle des situations, des institutions et des personnages qui ont contribué à écrire cette page de l’histoire. Un livre d’ego histoire, pour faire comprendre de l’intérieur le climat d’une époque…

Mai 68, c'est bien sûr la revendication de l'autonomie de la société, mais c'est en même temps une fuite dans l'imaginaire : le refus de toute hiérarchie. C'est cela l'héritage impossible. La révolution introuvable. Jean-Pierre Le Goff

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Claire Mayot
Production déléguée
Charlotte Roux
Réalisation
Chloé Leblond
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation