Publicité
En savoir plus

**Philippe ARTIERES, ** historien, directeur de recherche au CNRS, écrivain *Vie et mort de Paul Gény * (éd. Seuil)

**Ivan JABLONKA, ** maître de conférences en histoire, chercheur associé au Collège de France, écrivain ; Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus (éd.Seuil)

Publicité

Comment écrire l’Histoire à la 1ère personne du singulier ? « Qu’êtes-vous en train de chercher sur vous-même en travaillant sur les hommes et les femmes du passé ? Quelle est cette part d’ombre que vous traquez dans les liasses, les livres et autres imprimés » ? Dans Vie et mort de Paul Gény qui vient de paraître aux éditions du Seuil dans la collection Fiction et Cie, l’historien Philippe Artières renouvelle la pratique de l’ego-histoire en partant sur les traces de son arrière grand-oncle, brillant jésuite tué par un soldat fou en 1925 dans une rue de Rome. Mêlant fiction et réel, son récit est d’une vraie originalité en ce qu’il définit les règles d’un nouveau jeu pour l’historien consistant en un travail de reconstitution. Mais il agit aussi comme un vrai écrivain, et le texte qu’il nous offre à lire est de la littérature…

Ce faisant il nous a rappelé l'œuvre qu’avait écrite un autre historien l’année dernière retraçant l’histoire de ses grands-parents juifs polonais déportés à Auschwitz dans un récit admirable qui était aussi pour l’auteur un 1er récit de fiction

D’où l’idée d’une rencontre auj entre eux deux…

Ivan Jablonka, Philippe Artières
Ivan Jablonka, Philippe Artières
© Radio France - Corinne Amar
Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Aude Tortuyaux
Collaboration
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Sarah Bernard
Collaboration
Ségolène Dargnies
Collaboration
Brigitte Masson
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration