Publicité
En savoir plus

1ère partie : La Contagion, pour une approche transdisciplinaire.
La « contagion » est un terme médical que les sciences humaines récupèrent progressivement. Que l’on parle de « contagion de la crise économique » ou de « contagion démocratique », la métaphore est riche en connotations et symboliques. Elle est en ce moment au cœur du numéro de la revue de sciences sociales Tracés n° 21 (ENS Editions) intitulée Contagions . En revenant sur l’épaisseur historique de la notion, la revue permet de replacer la « contagion » dans un vaste champ disciplinaire : histoire, médecine, philosophie, politique ou communication.

La récurrence de son emploi interroge : Dans quelle mesure l’utilisation de la métaphore dit quelque chose du présent et du rapport à l’autre ?

Publicité

Avec : Antonio CASILLI Michael FOESSEL **** Mathieu POTTE-BONNEVILLE
Archives diffusées :

  • Extrait de la bande annonce de "Contagion" (2011), réalisé par Steven Sorderbergh.
  • BJÖRK, "Virus" (2011).

2ème partie : Rencontre littéraire entre Virginie LINHART et Ivan JABLONKA.

Virginie LINHART et Ivan JABLONKA
Virginie LINHART et Ivan JABLONKA
© Radio France - Sarah Cuvelier

Matès et Idesa Jablonka étaient des juifs polonais de Partchev. Lui était bourrelier, fils d’un gardien de bain. Ils s’étaient mariés peu de temps avant d’émigrer à Paris en 1938, poussés par la misère, l’antisémitisme et les persécutions, déjà. En 1943 ils vivaient avec leurs deux enfants de 4 et 3 ans, Suzanne et Marcel, à Ménilmontant. Ils furent arrêtés au petit matin du 25 février 1943, envoyés à Drancy d’où ils prirent le train pour Auschwitz. Ils ne sont jamais revenus.Leur petit-fils, Ivan, le fils de Marcel, est historien. Il a entrepris de reconstituer la vie des grands-parents qu’il n’a pas connus, par le menu détail, avec force documents et témoignages, dans un livre époustouflant, Histoire des grands-parents que je n’ai jamais eus , qui paraît aux éditions du Seuil.Jacques et Maryse, alias Jacob et Marza, les grands-parents de Virginie Linhart, également juifs polonais, ont eux survécu en échappant miraculeusement à la déportation, mais ils ont perdu toute leur famille dans les camps de la mort. C’est leur silence qui l’a poussée il y a deux ans à faire un documentaire sur la vie des anciens déportés, après leur retour. Elle publie ces jours-ci le livre de ce travail, La vie après (Seuil).Ivan JABLONKA , maître de conférences en histoire contemporaine et chercheur associé au Collège de France. Par ailleurs rédacteur en chef de la revue laviedesidees.fr, et l’un des animateurs du groupe de réflexion « La République des idées ».Virginie LINHART , documentariste et écrivain. On lui doit notamment un très beau livre sur son père Robert, Le Jour où mon père s’est tu (2008).

**Archives diffusées : **

  • Dmitri et Daniel POKRASS, "Le chant des partisans". Ecoutable ici.
  • Edith PIAF, "Le disque usé".
Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Eric Fassin
Chronique
Etienne Klein
Etienne Klein
Etienne Klein
Chronique
Pascal Blanchard
Pascal Blanchard
Pascal Ory
Chronique
François Simon
Chronique
Hervé Le Tellier (2020)
Hervé Le Tellier (2020)
Odile Decq
Chronique
Joy Sorman
Chronique
Ghaleb Bencheikh
Ghaleb Bencheikh
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Alain Bublex
Chronique
Ségolène Dargnies
Collaboration
Myriam Marzouki
Chronique
Brigitte Masson
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Zahia Rahmani
Chronique
Roland Castro
Chronique
Hyam Yared
Chronique
André Gunthert
Chronique
Denis Guénoun
Chronique
Corinne Amar
Collaboration
Marc Weitzmann
Marc Weitzmann
Marc Weitzmann
Chronique
Mathilde Unger
Collaboration
Alain Kruger
Chronique
Hédi Kaddour
Chronique
Bertrand Lavier
Bertrand Lavier
Bertrand Lavier
Chronique