Gravure du XIXe : hypnose ou sommeil hypnotique : phase de la catalepsie induite grace a une suggestion, la raideur caracteristique du corps.
Gravure du XIXe : hypnose ou sommeil hypnotique : phase de la catalepsie induite grace a une suggestion, la raideur caracteristique du corps. ©AFP - ©The Holbarn Archive/Leemage
Gravure du XIXe : hypnose ou sommeil hypnotique : phase de la catalepsie induite grace a une suggestion, la raideur caracteristique du corps. ©AFP - ©The Holbarn Archive/Leemage
Gravure du XIXe : hypnose ou sommeil hypnotique : phase de la catalepsie induite grace a une suggestion, la raideur caracteristique du corps. ©AFP - ©The Holbarn Archive/Leemage
Publicité

Pourquoi sommes-nous si fatigués, pourquoi burn-outons nous ? Pour élucider ce mal du siècle, Éric Fiat, qui publie "Ode à la fatigue" et Dalibor Frioux qui publie "Eloge du sommeil à l’usage de ceux qui l’ont perdu".

Avec
  • Eric Fiat professeur de philosophie à l'Université Paris-est, reponsable d'un master d'éthique médicale et hospitalière appliquée
  • Dalibor Frioux Ecrivain

Trouble du sommeil, fatigue chronique, insomnie… Si vous ressentez l’un de ces maux, cette émission est pour vous !

1h 25

Le philosophe Eric Fiat, dans son « Ode à la fatigue » aux éditions de L’Observatoire, distingue la bonne fatigue « existentielle », « sisyphéenne », de la mauvaise fatigue révélatrice du malaise de l’individu post-moderne, désamarré de son bien-être par le culture de la performance. Professeur d’éthique médicale et hospitalière à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, est notre premier invité. 

Publicité

Qui a tué le sommeil? Faute de pouvoir trouver un coupable, il faut reconnaître qu'il y a beaucoup de servitude volontaire dans la dégradation et la dévalorisation de notre sommeil." Eric Fiat

A ses côtés, un autre philosophe, Dalibor Frioux, co-auteur d’un rapport rédigé pour le compte du Think-tank Terra Nova « Retrouver le sommeil, une affaire publique » et directeur d'un « Eloge du sommeil, à l’usage de ceux qui l’ont perdu », au Seuil. Une promenade littéraire, philosophique et scientifique, une entreprise de réhabilitation du sommeil dans une société qui voudrait le rendre « obsolète », une société où « la valeur performance, et son pendant « la suractivité » semble nous avoir définitivement dominés. »

C'est l’urbanisation qui a tué le sommeil. Les villes, par les pollutions lumineuses et sonores qu'elles produisent, forment des espaces-temps structurellement insomniaques." 

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Maxime Morin
Collaboration
Claire Mayot
Production déléguée
Charlotte Roux
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation