Emmanuel Macron et le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore en novembre 2017
Emmanuel Macron et le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore en novembre 2017
Emmanuel Macron et le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore en novembre 2017 ©AFP - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Emmanuel Macron et le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore en novembre 2017 ©AFP - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Emmanuel Macron et le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore en novembre 2017 ©AFP - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Publicité
Résumé

Alors que le président de la République Emmanuel Macron est à Tunis et s'apprête à se rendre à Dakar, on s'interroge sur la francophonie : quel en est l'enjeu pour la France ? Est-ce un instrument de rayonnement international ? Pour en parler : Véronique Tadjo, poétesse, romancière et peintre.

avec :

Véronique Tadjo (écrivaine).

En savoir plus

"On voudrait une langue française libératrice, émancipatrice, mais elle ne l'est plus." Véronique Tadjo 

Sollicitant l’aide et la vision d’écrivains comme Leila Slimani et Alain Mabanckou, Emmanuel Macron a porté la sienne, de vision, et d’ambition, à Ouagadougou; au Burkina Faso où il était en visite fin novembre dernier.

Publicité

Prix Renaudot pour son roman Mémoires de porc-épic, l’écrivain franco-congolais Alain Mabanckou a refusé l’invitation d’Emmanuel Macron à participer à « un travail de réflexion autour de la langue française et de la francophonie »,  jugeant hypocrite la « francophonie institutionnelle » qui n’a jamais pointé du doigt les régimes autoritaires en Afrique et qui reste perçue « comme la continuation de la politique étrangère de la France dans ses anciennes colonies ».

Dans une tribune parue dans L’Obs, la romancière franco-ivoirienne Véronique Tadjo, Grand prix littéraire d'Afrique noire, auteure de Reine Pokou et Loin de mon père, prend position de son côté pour une francophonie « agissante ». « Agissante », le mot nous a intrigués, on lui a demandé de venir s’en expliquer.

"La langue doit être un espace de solidarité." Véronique Tadjo

Pour (ré)écouter la première partie de l'émission : 

28 min
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Claire Mayot
Production déléguée
Charlotte Roux
Réalisation
Chloé Leblond
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation