Vincent Kaufmann -
Vincent Kaufmann -
Vincent Kaufmann - ©Radio France - Marie Aubert
Vincent Kaufmann - ©Radio France - Marie Aubert
Vincent Kaufmann - ©Radio France - Marie Aubert
Publicité
Résumé

Vincent Kaufmann est professeur de littérature et d’histoire des médias au MCM Institute de l’Université de St. Gall en Suisse, auteur de Dernières nouvelles du spectacle (ce que les médias font à la littérature) aux éditions du Seuil (octobre 2017)

avec :

Vincent Kaufmann (Professeur de sociologie urbaine et d'analyse des mobilités à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), directeur du Laboratoire de sociologie urbaine (LaSUR) et directeur scientifique du Forum Vies Mobiles).

En savoir plus

"Je ne crois pas au caractère scientifique des études littéraires." Vincent Kaufmann

Professeur de littérature et d’histoire des médias au MCM Institute de l’Université de St. Gall en Suisse, Vincent Kaufmann est l’auteur de Guy Debord. La révolution au service de la poésie (Fayard, 2001) et La Faute à Mallarmé. L’aventure de la théorie littéraire (Seuil, 2011).

Publicité

Il publie aujourd’hui un essai critique : Dernières nouvelles du spectacle au Seuil. Un titre clin d’œil à Debord et sa Société du spectacle ou à Alexandre Vialatte et ses Dernières nouvelles de l’homme.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Il est en tout cas question de « ce que les médias font à la littérature » : Après la télévision, le numérique noie l’écrivain dans un océan de micro-spectacles. Il s’en suit un nivellement du discours de l’auteur qui – morcelé – se retrouve vidé de toute portée symbolique. Pour exister, l’auteur va devoir écrire en s’exhibant. La fonction-auteur (Foucault) n’existe plus, puisqu’elle peut désormais être assumée par tous.

Il évoque notamment Christine Angot, incarnation de la spectacularisation de la littérature, soumise aux lois de l'exhibition, de la comparution, à l'idéologie de "l'authenticité".

"Le spectacle parle à travers elle" Vincent Kaufmann à propos de Christine Angot

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Claire Mayot
Production déléguée
Charlotte Roux
Réalisation
Chloé Leblond
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation