Près de l'entrée de l'usine de la Monnaie de Paris à Pessac
Près de l'entrée de l'usine de la Monnaie de Paris à Pessac
Près de l'entrée de l'usine de la Monnaie de Paris à Pessac ©Reuters - Regis Duvignau
Près de l'entrée de l'usine de la Monnaie de Paris à Pessac ©Reuters - Regis Duvignau
Près de l'entrée de l'usine de la Monnaie de Paris à Pessac ©Reuters - Regis Duvignau
Publicité
Résumé

La monnaie est-elle un bien public, ou un objet que chacun désir s’approprier ? Est-elle amenée à se renforcer ou peut-elle un jour disparaître ? Devenir supra-nationale ou bien se localiser ? Interrogations autour de la monnaie aujourd’hui en compagnie de l’économiste renommé Michel Aglietta.

avec :

Michel Aglietta (professeur émérite à l'université Paris-Ouest et conseiller scientifique au CEPII et à France Stratégie. Il a été membre de l'Institut universitaire de France et membre du Haut Conseil des finances publiques.).

En savoir plus

Nous recevons aujourd’hui l’un des plus grands économistes français, Michel Aglietta, spécialiste d’économie monétaire internationale et professeur émérite à l’université Paris Ouest. Il est le père de la théorie de la régulation, fondée dans les années 70.

La monnaie, entre dettes et souveraineté (Odile Jacob, avril 2015), présente la somme de son travail, qui s’étend sur plusieurs décennies. Pour Michel Aglietta, la privatisation de la monnaie l’a emporté sur la monnaie en tant que bien public, et c’est précisément ce qui crée les crises financières.

Publicité

A travers l’histoire de la monnaie, aussi longue que celle de la sédentarisation des hommes, Michel Aglietta tente de mettre en exergue l’unité du phénomène monétaire ainsi que ses transformations, en fonction des différents types de régimes politiques et systèmes monétaires à l’œuvre. Il y étudie également l’apparition des monnaies locales, ou virtuelles.

Pour l’interroger aux côtés de Caroline Broué, Christian Chavagneux, éditorialiste au mensuel Alternatives économiques, est également présent avec nous en studio.

___

Son diffusé :

  • Final de la symphonie n°41 - K551 « Jupiter » de Wolfgang Amadeus Mozart
Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Clémence Mary
Collaboration