Publicité

Pour ce dernier temps de notre semaine rétrospective sur l'année 2015, nous discutons de la situation mondiale et des relations internationales telles qu'elles se sont dessinées cette année : alors que, pour ne citer que quelques événements, la Russie revient sur le devant de la scène, que Bachar El Assad est reconsidéré comme interlocuteur potentiel par l'Europe et que les pays en développement ont acquis une voix nouvelle lors de la COP21, il semble qu'on assiste à la recherche d'un équilibre nouveau, peut-être introuvable. Voit-on se dessiner un nouvel ordre ou plutôt un nouveau désordre mondial?

ONU
ONU
- martin-suede

Alors qu'a eu lieu cette année selon le politologue Bertrand Badie un retour de la diplomatie et des négociations véritablement politiques et non seulement économiques, pour la première fois depuis 1989, on se demande aujourd'hui avec lui et le philosophe Tzvetan Todorov quelle direction prennent ces relations. Qui sont les nouvelles puissances? La puissance est-elle encore militaire? Quelle est la place de la "realpolitik" sur la scène internationale? Un nouveau multilatéralisme va-t-il émerger?

Publicité

Tzvetan Todorov : La seule éthique digne de figurer dans le manuel des bons politiques est celle qui prévoit les résultats de ses actes et dont l'objectif n'est pas simplement le maintien du réel.

La globalisation a soustrait le domaine économique à l'emprise du pouvoir politique.

Bertrand Badie : Nous ne savons pas utiliser l'intervention comme instrument thérapeutique.

Ce qui m'étonne c'est qu'au moment où les conflits et interventions se multiplient, et que ce qui est sous-jacent c'est une grande crise sociale du monde, notamment du Sud, rien ne soit fait ni pensé pour la résoudre.

Ecoutez ici la première partie de l'émission avec les cuisiniers Yannick Alléno et François-Régis Gaudry.

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Clémence Mary
Collaboration