Mode : la mue de l'artisanat à l'industrie est-elle réussie ?

Un homme met des vêtements à sécher sur le toit d’une usine de confection textil
Un homme met des vêtements à sécher sur le toit d’une usine de confection textil ©Reuters - Rafiqur Rahman
Un homme met des vêtements à sécher sur le toit d’une usine de confection textil ©Reuters - Rafiqur Rahman
Un homme met des vêtements à sécher sur le toit d’une usine de confection textil ©Reuters - Rafiqur Rahman
Publicité

Pour poursuivre notre émission en direct du Festival international de mode et de photographie d’Hyères, La Grande table accueille une grande figure de la mode, Didier Grumbach, président du festival et de la villa Noailles, où celui-ci se tient.

Avec
  • Lucas Delattre journaliste, chargé des enseignements liés à la communication, aux médias et au digital à l'Institut français de la mode (IFM)
  • Didier Grumbach ancien président de la Fédération française de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode

En 2014, Didier Grumbach quittait son poste de président de la Fédération française de la couture et du prêt-à-porter – l’instance de gouvernance de la mode parisienne – après l’avoir occupé pendant seize années. Grand témoin des évolutions du métier, il est l’auteur d’Histoires de la mode, paru en 1993 au Seuil, réédité en 2008 aux éditions du Regard et traduit dans de nombreuses langues. Aujourd’hui président du Festival international de mode et de photographie d’Hyères et de la villa Noailles, Didier Grumbach n’a rien perdu de sa curiosité pour la création et l’innovation. Dans un contexte d'internationalisation, comment perçoit-il les changements au sein du monde de la mode de ces dernières années, tant dans les procédés de création que de la distribution ?

Didier Grumbach à la villa Noailles en 2011
Didier Grumbach à la villa Noailles en 2011
© Maxppp - FRANK MULLER / Nice Matin

Pour l’interroger aux côtés de Caroline Broué, La Grande table accueille Lucas Delattre, journaliste, responsable de la communication à l'Institut Français de la Mode (IFM) de 2006 à 2015 et aujourd’hui chargé des enseignements liés à la communication, aux médias et au digital au sein de l’établissement.

Publicité

Son diffusé :

  • Waldorf - "fashionistus sakral choir"
  • Philippe Nicaud - "cuisses nues et bottes de cuir"

___

(Ré)écoutez ici la première partie de l'émission, avec Jean-Pierre Blanc, fondateur du festival, et Jean-Paul Lespagnard, couturier belge, primé au festival en 2008.

L'équipe