Publicité
En savoir plus

1ère partie ** : La Conversation : Quelle est notre perception du temps?**
à partir du film « Time out » d’Andrew Niccol (sortie le 23 nov).

C'est du temps dont nous parlons, non pas le temps qu'il fait, mais bien le temps qui passe, à travers lequel nous faisons l'expérience du monde. Etienne Klein s'est demandé à la fois où est passé le temps et surtout ce qu'il vaut.

Publicité

Dans deux jours, sortira sur les écrans un thriller de science-fiction réalisé par Andrew Niccol, *Time Out, * un film dans lequel le temps a remplacé l'argent... Mais cette réflexion sur le temps, c'est d'abord une réunion de la très sérieuse Royal Society de Londres les 3 et 4 novembre derniers qui l'a soufflée à Etienne Klein, réunion avec une cinquantaine de scientifiques pour débattre "d'une nouvelle définition du temps"...

Pourquoi faire un film sur le temps? Comment représenter le temps dans un film? Bute-t-il contre les limites de son genre, celui du blockbuster?

Avec:

Etienne KLEIN , physicien.

Alain KRUGER , critique de cinéma, producteur de l'émission "On ne parle pas la bouche pleine".

Mathieu POTTE-BONNEVILLE , professeur de philosophie en classes préparatoires, président du Conseil international de philosophie.

Archives diffusées:

  1. Extrait d'Alice au pays des merveilles , Walt Disney (1951).
  1. Archive de France Info de décembre 2008: on a rajouté une seconde.
  2. Extrait de TIme Out .
  1. Aldebert, Le temps qui reste .
Dinaw MENGESTU et Denis LACHAUD.
Dinaw MENGESTU et Denis LACHAUD.
© Radio France - Marion Siéfert

2ème partie ** : Rencontre entre Dinaw MENGESTU et Denis LACHAUD.**
Dinaw MENGESTU, ** romancier, ** Ce qu’on peut lire dans l’air éd. Albin Michel. Né en 1978 en Ethiopie, il est âgé de deux ans lorsque sa famille part s'installer aux Etats-Unis. Il vit aujourdh'ui entre la France et les Etats-Unis, il enseigne à l'Université de Georgetown et écrit dans de nombreux journaux. Son premier roman, Les belles choses que porte le ciel , paru en France en 2001 aux éditions Alin Michel, a été couronné par le Prix du meilleur roman étranger.

Denis LACHAUD, ** romancier, ** J'apprends l'hébreu, éd. Actes Sud. Il a suivi des études de langues. Après un séjour en Allemagne, il rentre en France et décide de se consacrer au théâtre: il monte sa propre compagnie et y travaille comme auteur, acteur et metteur en scène.J'apprends l'hébreu est son sixième roman, treize ans après J'apprends l'allemand .

Les deux écrivains que nous recevons aujourd'hui s'interrogent dans leur roman sur ce qui fonde une identité sur un territoire, sur la nature de ce territoire (le pays? la langue? le corps? la famille? l'écriture?) et ce faisant, ils questionnent tous deux les fondements de l'intégration. Comment peut-on être étranger dans sa propre langue, dans son propre pays? Au contraire, comment parvient-on parfois à devenir soi-même dans l'ailleurs? Qu'est-ce qui permet à l'individu d'acquérir une identité, une peronnalité sinon la langue e la capacité à se raconter des histoires?

Archives diffusées:

  1. Kenny Rogers, "Ruby don't take your love to town".
  2. Mahmoud Ahmed, "Ere Mela Mela".
  3. Avitshaï COHEN, "El Hatzipor".
Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Eric Fassin
Chronique
Etienne Klein
Chronique
Pascal Blanchard
Pascal Blanchard
Pascal Ory
Chronique
François Simon
Chronique
Hervé Le Tellier (2020)
Hervé Le Tellier (2020)
Odile Decq
Chronique
Joy Sorman
Chronique
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Philippe Trétiack au Caire (Egypte)
Ségolène Dargnies
Collaboration
Myriam Marzouki
Chronique
Brigitte Masson
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Zahia Rahmani
Chronique
Roland Castro
Chronique
Hyam Yared
Chronique
André Gunthert
Chronique
Denis Guénoun
Chronique
Ariane Ascaride
Ariane Ascaride
Ariane Ascaride
Chronique
Corinne Amar
Collaboration
Marc Weitzmann
Chronique
Mathilde Unger
Collaboration
Alain Kruger
Chronique
Hédi Kaddour
Chronique
Bertrand Lavier
Bertrand Lavier
Bertrand Lavier
Chronique