Marlon Brando et Maria Schneider dans "Dernier Tango à Paris" de Bernardo Bertolucci (1972)
Marlon Brando et Maria Schneider dans "Dernier Tango à Paris" de Bernardo Bertolucci (1972) ©AFP - UNITED ARTISTS / Collection ChristopheL
Marlon Brando et Maria Schneider dans "Dernier Tango à Paris" de Bernardo Bertolucci (1972) ©AFP - UNITED ARTISTS / Collection ChristopheL
Marlon Brando et Maria Schneider dans "Dernier Tango à Paris" de Bernardo Bertolucci (1972) ©AFP - UNITED ARTISTS / Collection ChristopheL
Publicité

Raphaël Liogier publie "Descente au cœur du mâle" aux éditions des Liens qui libèrent

Avec
  • Raphaël Liogier sociologue et philosophe, professeur des universités à Science Po Aix en Provence et enseignant à Paris au Collège international de philosophie.

Dans le cadre de la journée spéciale "Egalité hommes-femmes : sommes-nous rentrés dans une nouvelle ère ?"

A l'origine de mon livre : la dissonance entre ce que j'ai pu lire sur le fil twitter, ce que je lisais dans les médias, et ce que j'éprouvais et savais être ma propre virilité. Un homme peut ne pas être coupable mais ne peut pas se déresponsabiliser. Raphaël Liogier

Publicité

Il a souhaité ouvrir la réflexion à partir de son expérience personnelle. Ce mouvement a interpellé son "identité virile", raconte-t-il. "Parce que je suis un homme européen, citadin, occidental, nanti, blanc, hétérosexuel, et donc a priori non discriminé". Mais alors... comment en faire une parole légitime ? 

Le mois dernier, Raphaël Glucksmann, directeur de la rédaction du Nouveau Magazine Littéraire, et Michel Hazanavicius, réalisateur ont donné le ton « NOUS AUSSI, NOUS VOULONS L'ÉGALITÉ ».

Après la sidération et le silence, après les cris d’orfraie, les premiers appels à la solidarité et à réfléchir ensemble à une redéfinition du rapport entre les sexes, quelle est la bonne question à poser ? 

Spécialiste du fait religieux, après "L_e Mythe de l'islamisation, essai sur une obsession collective_" (éditions du Seuil), après "Ce populisme qui vient" (éditions Textuel), suivi de "La guerre des civilisations n'aura pas lieu" ( CNRS Editions), après une incursion dans le champ économique avec "Sans emploi : condition de l’homme postindustriel" (éditions Les Liens qui Libèrent), notre invité, professeur des universités à Sciences Po Aix en Provence, fait donc un nouveau pas de côté, philosophique, dans le champ de l’égalité. 

Dans "Descente au cœur du mâle", aux éditions Les Liens qui Libèrent, le philosophe Raphaël Liogier interroge la virilité à l’heure de la modernité  et le regard que les hommes du XXIe siècle posent sur le corps des femmes. 

Michel Foucault montrait que le rapport au corps n'était pas neutre mais politique : c'est pourquoi j'ai voulu dans mon livre revenir à ce corps qui est à l'origine de tout. Raphaël Liogier 

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Claire Mayot
Production déléguée
Charlotte Roux
Réalisation
Chloé Leblond
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation