Franz Rogowski et Paula Beer à la Berlinale  ©AFP - CLEMENS NIEHAUS / GEISLER-FOTOPRES / GEISLER-FOTOPRESS / DPA
Franz Rogowski et Paula Beer à la Berlinale ©AFP - CLEMENS NIEHAUS / GEISLER-FOTOPRES / GEISLER-FOTOPRESS / DPA
Franz Rogowski et Paula Beer à la Berlinale ©AFP - CLEMENS NIEHAUS / GEISLER-FOTOPRES / GEISLER-FOTOPRESS / DPA
Publicité
Résumé

Dans le cadre du festival de Berlin, série d'entretien avec Hanna Schygulla pour "La prière" de Cédric Kahn, Paula Beer pour "Transit" de Christian Petzold, et Rupert Everett pour "The Happy Prince"

avec :

Rupert Everett (Acteur), Paula Beer (Actrice allemande), Hanna Schygulla (Actrice).

En savoir plus

"J'ai voulu filmer la décadence d'un corps, et d'un cerveau génial." Rupert Everett

Ils ont en commun d'incarner chacun une génération d'européens, de tourner dans plusieurs langues, avec des réalisateurs allemands, anglais, français ou encore italiens. Ils sont les visages du cinéma européen, fait de partages et d'aller-retours. 

Publicité

L'acteur britannique, Rupert Everett, qui passe pour la première fois derrière la caméra. il vient de réaliser The Happy Prince, portrait des derniers jours d'Oscar Wilde, icône gay, dramaturge et poète consumé par ses démons.

"Un film naît parce que quelqu'un croit en son projet, croit en cette cristallisation du monde. Le cinéma, c'est une éducation à la transcendance." Hannah Schygulla

Mais d'abord rencontre avec deux actrices allemandes adorées des français. La muse de Fassbinder, Hannah Schygulla, qui inspire le respect en mère presque supérieure dans La Prière de Cédric Kahn, et la jeune Paula Beer, révélée dans Franz de François Ozon. Elle brille aujourd'hui dans Transit, le nouveau film de Christian Petzold, qui raconte la fuite des réfugiés allemands, tentant d'échapper au nazisme. Paula Beer partage l'affiche de cette adaptation du livre de Anna Seghers avec Franz Rogowski. Ce film a la particularité de mélanger les époques : on est au début des années 1940, mais dans le Marseille d'aujourd'hui. 

"Le film a plus de possibilités que la réalité, il peut créer des niveaux intermédiaires, et être beaucoup plus abstrait." Paula Beer 

Pour (ré)écouter la première partie de l'émission : 

29 min
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Claire Mayot
Production déléguée
Charlotte Roux
Réalisation
Chloé Leblond
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Peire Legras
Réalisation