France Culture
France Culture
Publicité

A l'occasion de la parution de son ouvrage, Adieux au capitalisme : autonomie, société du bien vivre et multiplicité des mondes , Jérôme Baschet est l'invité de la Grande Table.

Jérôme BASCHET est historien médiéviste. Il enseigne à l'EHESS et à l'*Universidad Autónoma de Chiapas * (Mexique). Il a consacré en 2005 un ouvrage à la rébellion zapatiste, La Rébellion zapatiste. Insurrection indienne et résistance planétaire (Champs-Flammarion, 2005).

Publicité

Loïc Blondiaux , professeur de sciences politiques à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne viendra discuter les thèses de l'ouvrage, aux côtés de Caroline Broué et Antoine Mercier. Il travaille depuis de nombreuses années sur la démocratie, qu'elle soit participative, représentative ou délibérative. Il a fait paraître en 2008 au Seuil un ouvrage intitulé *Le nouvel esprit de la démocratie. Actualité de la démocratie participative. *

Dans ces Adieux au capitalisme , Jérôme Baschet propose moins une critique post-marxiste du capitalisme qu'une vraie proposition pour nous démontrer que face à ce qu'il appelle le capitulisme ambiant, on peut quitter le système capitaliste et proposer une alternative sociale, politique et économique.

Loïc Blondiaux et Jérôme Baschet
Loïc Blondiaux et Jérôme Baschet
© Radio France - ThB

L'idée centrale du livre est de nous projeter dans un monde postcapitaliste. Il faut s'autoriser à penser une société radicalement différente en sortant du cadre systémique dans lequel nous vivons. C'est ça rouvrir le futur.

On pourrait réorganiser la production. On a peut-être besoin de beaucoup moins de choses que ce que l'on nous pousse à consommer.

Que se passe-t-il si l'on se rend compte que l'on peut se gouverner soi-même indépendemment des formes instituées ? On met la classe politique au chômage.

Dans Les idées au quotidien, Raphaël Bourgois pose aujourd'hui cette question : "L'Amérique latine bouge-t-elle encore ?". Dans son dernier numéro, la revue *Mouvements * se penche sur l'Amérique latine et se demande si le continent, qui a représenté au tournant des années 1990 et 2000 l'Eldorado d'une gauche altermondialiste, anticapitaliste et anti-impérialiste, se trouve aujourd'hui condamné au statu quo .

Écoutez ou réécoutez la première partie de La Grande Table en cliquant ici**.**

Pour poursuivre la discussion, retrouvez ci-dessous les principaux documents et ouvrages évoqués dans l’émission, ou rendez-vous sur la page Facebook et le compte Twitter de La Grande Table.

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Aude Tortuyaux
Chronique
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Brigitte Masson
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Somany Na
Réalisation
Thibaut Sardier
Collaboration
Delphine Veaudor
Chronique