Publicité
En savoir plus

Avec Marie-José Mondzain, philosophe spécialisée dans l'étude du rapport aux images, nous nous demandons aujourd'hui quel rôle peut jouer une image choquante dans la société. Faut-il montrer la violence du monde à travers des photographies pour amorcer sa transformation? Ou bien l'image occulte-t-elle toute réflexion par le recours à l'émotion? Pour tenter de répondre à ces questions, l'historien des images André Gunthert se joint aujourd'hui à Marie-José Mondzain.

La Pieta -  Michel-Ange, 1498, Basilique Saint-Pierre
La Pieta - Michel-Ange, 1498, Basilique Saint-Pierre
pieta
pieta

Si l'accord semble général pour condamner la mort tragique d'un enfant de trois ans qui renvoie à l'image du massacre des innocents, il semble que le dissensus refasse surface quand se pose la question des responsables, et des solutions.

Publicité

La vision d'une image qui symbolise la victime innocente peut-elle provoquer une véritable réflexion et une véritable action, ou bien le spectateur est-il voué à s'arrêter à son émotion ?

** Marie-José Mondzain** : "L'icône fonctionne comme symbole universel, comme renvoyant à un invisible

et comme une promesse résurrectionnelle et insurrectionnelle" (...) "Ce que l'on montre renvoie a ce

qu'on ne montre pas".

** André Gunthert ** : "Il est dangereux de transformer ce qui devrait être une analyse sociale en une

analyse technique d'une image comme s'il s'agissait d'un tableau."

** Son diffusé, choix de l'invitée :**

Kenny Arkana, Jeunesse du monde

Retrouvez ici la première partie de l'émission, avec les musiciens Ballaké Sissoko et Vincent Ségal en live.

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Henri Le Blanc
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Clémence Mary
Collaboration