Pierre Soulages au musée qui port son nom, à Rodez  ©Getty - Patrick Aventurier
Pierre Soulages au musée qui port son nom, à Rodez ©Getty - Patrick Aventurier
Pierre Soulages au musée qui port son nom, à Rodez ©Getty - Patrick Aventurier
Publicité
Résumé

Suite de la visite consacrée au Musée Pierre Soulages inauguré aujourd'hui.

avec :

Pierre Encrevé (Linguiste), Pierre Soulages (artiste peintre), Benoît Decron (Directeur des musées du Grand Rodez, conservateur en chef du patrimoine).

En savoir plus

Emission spéciale, consacrée entièrement de 12h à 13h30  à l'ouverture du nouveau musée Soulages à Rodez, inauguré aujourd'hui même par le Président de la République, François Hollande.

30 min

Le musée Soulages a ouvert ses portes en 2014 à Rodez, inauguré par l'ancien président de la République, François Hollande. À la fois contemporain et parfaitement intégré au paysage, avec ses blocs d'acier rouillé, le musée a été réalisé par l'agence RCR. Pour cette institution, Pierre Soulages a fait dont de plus de 500 œuvres. Aujourd'hui, Pierre Soulages demeure l'artiste le plus cher vendu aux enchères.

Publicité

Avec les voix de Pierre Soulages, Benoît Decron , directeur du musée et Pierre Encrevé , linguiste, l'un des meilleurs connaisseurs du peintre. L'occasion de nous plonger dans cette oeuvre immense, en définissant la place que Rodez a pu y prendre. Regards aussi sur l'architecture du musée, et commentaires in situ  de quelques œuvres.

Pour l'ouverture du musée, Pierre Encrevé a souhaité revenir sur "l'eau-forte", une technique propre à l'oeuvre de Pierre Soulages. Une plaque de cuivre est enduite d’un vernis, avant que le graveur trace son dessin à l’aide de pointes métalliques, entamant ainsi le vernis. La plaque est ensuite plongée dans une préparation d’acide, d’où le nom d’"eau-forte" : 

C'est typique du travail de Pierre Soulages, c'est le moment, où pour la première fois, il troue le cuivre. Un jour, il a mis tellement d'acide, que cela a traversé le cuivre, et là, quelque chose a basculé. L'acide troue le cuivre, et là, le blanc du papier surgit dans sa plénitude, avec une force exceptionnelle. Pierre Encrevé 

Dans ce musée, Soulages a tenu à ce que l'on puisse voir différents types de travaux : d'un support à l'autre, d'une technique à l'autre, il fait autre chose, parce qu'il essaye toujours d'exploiter d'une manière personnelle et inattendue les possibilités de chaque technique. Pierre Encrevé

Le linguiste a distingué six grands cycles différents dans le travail de Pierre Soulages : "Les signes qui n'en sont pas" de 1947 à 1949, "La peinture à l'huile et les larges bandes", de 1948 à 1956, "Les raclages" de 1956 à 1963, "Les aplats de couleur plus fluide", de 1963 à 1971, "Le noir", de 1979 à 1986, et puis "Le retour du bleu et du blanc" : 

Il est certain qu'en 1979, il y a une rupture forte dans l'oeuvre de Soulages : le passage à l'outre-noir. La toile se recouvre entièrement de noir. Soulages est perdu dans le noir, et il ne sait pas pourquoi, il s'obstine, c'est ce qu'il raconte lui-même. Mais finalement, il découvre que la toile n'est pas du tout noire, mais elle est lumineuse car elle attrape la lumière par reflets. Pierre Encrevé 

A la prise de son de cette promenade ruthénoise : Fabien Gosset.

Sons diffusés : 

  • Noël Akchoté, "Messe de Notre Dame: Sanctus" de Guillaume de Machaut, 2012. - Gesaffelstein, "Aleph", 2013.

Emission spéciale, consacrée entièrement de 12h à 13h30  à l'ouverture du nouveau musée Soulages à Rodez.

Accrochage musée Soulages.
Accrochage musée Soulages.
© Radio France - RF
Pierre Soulages
Pierre Soulages
© Radio France - CB

Retrouvez les Idées du monde de Delphine Veaudor  à 13h25.

> Pour écouter ou réécouter la première partie aussi avec Pierre Soulages , c'est ici. 

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Aude Tortuyaux
Chronique
Raphaël Bourgois
Production déléguée
Brigitte Masson
Collaboration
Clémence Mary
Collaboration
Somany Na
Réalisation
Thibaut Sardier
Collaboration