(A Gauche) "Le Ciel de Nantes" de Christophe Honoré // (A droite) "La Tendresse" de Julie Bérès
(A Gauche) "Le Ciel de Nantes" de Christophe Honoré // (A droite) "La Tendresse" de Julie Bérès
(A Gauche) "Le Ciel de Nantes" de Christophe Honoré // (A droite) "La Tendresse" de Julie Bérès - Jean-Lous Fernandez // Axelle de Russé
(A Gauche) "Le Ciel de Nantes" de Christophe Honoré // (A droite) "La Tendresse" de Julie Bérès - Jean-Lous Fernandez // Axelle de Russé
(A Gauche) "Le Ciel de Nantes" de Christophe Honoré // (A droite) "La Tendresse" de Julie Bérès - Jean-Lous Fernandez // Axelle de Russé
Publicité
Résumé

Nos critiques ont vu "Le Ciel de Nantes" de Chistophe Honoré et "La Tendresse" de Julie Bérès. Découvrez leurs avis…

avec :

Johan Faerber (Editeur, essayiste, critique littéraire.), Victor Inisan (Chercheur au Centre d'études des arts contemporains à l'Université de Lille).

En savoir plus

La Grande Table Critique : chaque vendredi, une poignée de critiques passionnés échangent et se disputent autour de films, de livres, d’expositions, de disques, de bande-dessinées, etc… On y parle de l’actualité culturelle avec enthousiasme et contradiction.

Sous les feux de la critique cette semaine, deux spectacles : « Le Ciel de Nantes »**, un portrait de famille à la fois tendre et sans concession signé Christophe Honoré et « La Tendresse » de Julie Bérès, une pièce protéiforme qui interroge la construction de la masculinité.

Publicité

Pour en parler aux côtés de Lucile Commeaux : Victor Inisan, critique pour I/O Gazette et docteur en arts et Johan Faerber, co-rédacteur en chef du site Diacritik et essayiste.

« Le Ciel de Nantes » de Christophe Honoré (Théâtre de l’Odéon)

Présentation :
Après avoir présenté sa “famille artistique” dans Les Idoles (Odéon, 2019), Christophe Honoré fait appel à sa propre famille avec Le Ciel de Nantes. Depuis longtemps, l’auteur, metteur en scène et réalisateur porte ce projet en lui comme “un film imaginaire”. Mais c’est finalement sur un plateau de théâtre aux allures de cinéma désaffecté qu’il le met en jeu. La famille, ressuscitée à l’appel de Christophe, vient pour assister à son film, qui aurait témoigné d’eux tous. Trois générations sont là. Odette, dite Mémé Kiki, veuve de guerre, a eu dix enfants, dont huit avec le père Puig. Parmi eux, Jacques, Claudie, Marie-Do. Sur fond d’histoire sociale, de luttes ouvrières, d’immigration, de guerre d’Algérie, de montée de l’extrême droite, l’intrigue entrelace six destins sur trois générations. Cinquante ans de non-dits et de comptes à régler. Beaucoup de souvenirs aussi, qu’on s’offre comme des cadeaux : matchs des “Canaris” à la télévision, mélodies de Sheila et Joe Dassin… Un portrait de famille où, le temps d’un spectacle, le besoin de parler aux êtres aimés s’exprime avec une tendresse déchirante. - Présentation de l'Odéon-

L’avis des critiques :

Ecoutez l'intégralité des avis de nos critiques sur "Le Ciel de Nantes" de Christophe Honoré

14 min

"La Tendresse" de Julie Bérès au TGP à Saint Denis puis en tournée

Présentation :
C’est quoi, être un homme ? Ou juste un mec bien, un bon amant, un bon fils ou un bon père ? Qu’en est-il de la masculinité alors qu’il demeure aujourd’hui si difficile de bousculer les codes du patriarcat ? La Tendresse réunit sur le plateau des jeunes hommes qui, par la parole ou la danse, viennent raconter leur parcours, unis dans des mouvements choraux à travers des tableaux guerriers, leur fascination pour le cinéma ou l’importance du sport et des vestiaires.
Après Désobéir, la metteuse en scène Julie Berès, toujours en compagnie de sa collaboratrice Lisa Guez et l’écrivain dramaturge Kevin Keiss, passe des filles qui devaient mentir aux autres pour s’affranchir de l’ordre familial, sociétal ou traditionnel à une « bande d’hommes » aux mensonges bien différents. Plus qu’aux autres, c’est à soi-même ici que l’on ment, afin de correspondre à une « fabrique du masculin ». Dans La Tendresse, l’édifice vacille pour laisser apparaître avec finesse des failles, des faiblesses, des incohérences, qui témoignent de parcours différents mais qui se rejoignent par leurs injonctions contradictoires.
En interrogeant leur endurcissement, en acceptant leur vulnérabilité, les interprètes de La Tendresse mettent en mouvement, à l’heure de leurs premières expériences, paroles de rage ou d’intimité, physicalité tonique ou délicate, et tentent de déplacer toute assignation, face à leurs désirs troubles de domination ou de performance. En déconstruisant ce modèle masculin sous nos yeux, Julie Berès nous invite à découvrir, dans une dimension éminemment politique, ces jeunes souvent en marge de leur famille ou de leur communauté, et crée une véritable empathie par cette rencontre avec des hommes remarquables. - Présentation du TGP-

L’avis des critiques :

Ecoutez l'intégralité des avis de nos critiques sur "La Tendresse" de Julie Bérès

14 min

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

  • Plus d’information : « La Tendresse » Conception et mise en scène : Julie Bérès – Ecriture et Dramaturgie Kevin Keiss, Julie Berès et Lisa Guez avec la collaboration d’Alice Zeniter du 16 mars au 1er avril au Théâtre Gérard Philippe  à Saint-Denis
    Puis en tournée
    => Festival Mythos / Théâtre L’Aire Libre, Rennes 4 & 5 avril
    => Maison du Théâtre / Le Quartz – Scène Nationale de Brest 7 & 8 avril
    => Théâtre de Bourg-en-Bresse 12 & 13 avril
    => Théâtre de Châtillon 22 avril
    => Châteauvallon-Liberté – Scène Nationale de Toulon 28 & 29 avril
    => Du 4 au 22 mai aux Bouffes du Nord à Paris
    =>
     Du 31 mai au 4 juin à la Grande Halle de la Villette à Paris

<strong>... Et le coup de ♥ de Victor Inisan pour pour le théâtre Elisabeth Czerczuk à Paris</strong>

Plus d'informations : ICI

Références

L'équipe

Lucile Commeaux
Production
Boris Pineau
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Aïssatou N'Doye
Collaboration