Le Prix Nobel de Littérature 2021 Abdulrazak Gurnah avec son Nobel à Londres, 6 décembre 2021
Le Prix Nobel de Littérature 2021 Abdulrazak Gurnah avec son Nobel à Londres, 6 décembre 2021
Le Prix Nobel de Littérature 2021 Abdulrazak Gurnah avec son Nobel à Londres, 6 décembre 2021 ©AFP - ADRIAN DENNIS / AFP
Le Prix Nobel de Littérature 2021 Abdulrazak Gurnah avec son Nobel à Londres, 6 décembre 2021 ©AFP - ADRIAN DENNIS / AFP
Le Prix Nobel de Littérature 2021 Abdulrazak Gurnah avec son Nobel à Londres, 6 décembre 2021 ©AFP - ADRIAN DENNIS / AFP
Publicité
Résumé

Emission spéciale avec un écrivain zanzibarite, Prix Nobel de Littérature 2021, qui a été adoubé pour son « analyse pénétrante et sans compromis des effets du colonialisme et du destin des réfugiés écartelés entre cultures et continents ».

avec :

Abdulrazak Gurnah (Ecrivain zanzibarite, Prix Nobel de littérature 2021).

En savoir plus

Comment retranscrire l’univers des sociétés swahili depuis le XIXe siècle, profondément marquées par l’arrivée des colons occidentaux tout comme résultat d'un multiculturalisme entre cultures arabe, indienne, bantou, persane puis européenne ? L’écrivain et universitaire zanzibarite Abdulrazak Gurnah s’y essaie et propose une lecture des situations coloniales loin de toute pensée dogmatique, rompant avec tout manichéisme.

Né en 1948 dans le sultanat de Zanzibar, il doit fuir cette île si présente dans ses œuvres suite à la révolution de 1964 qui persécuta les citoyens arabes ; il rejoint alors l'Angleterre à l’âge de 18 ans et y réside toujours. Devenu professeur de littérature anglaise et postcoloniale à l’Université de Kent, il s'est consacré toute sa vie à l'étude des textes fondateurs d'une littérature questionnant le récit officiel de l'histoire, perçue par les dominants, avant de se plier lui-même au jeu. Ainsi, il nous confie : « je lis énormément. Les livres ont fait une différence pour moi de plusieurs manières, à la fois parce qu'ils m'ont parlé des expériences, du vécu des autres. Mais aussi parce que ça a déclenché quelque chose chez moi : une réflexion sur l'envie d'écrire ma propre expérience, mon propre vécu . »

Publicité

A ce titre, il s'inscrit dans une littérature à cheval entre différentes cultures : « je ne me vois pas comme un représentant d'une culture en particulier. Pour toutes sortes de raisons, je peux en revendiquer plus d'une. » Il poursuit : « ce qui m’intéresse particulièrement, c'est la manière dont les gens sont capables de tirer quelque chose des événements dramatiques, des difficultés de leur vie. »

Ses romans abordent alors les questions d’appartenance, du colonialisme, des déplacements, des mémoires et des migrations. Parmi une dizaine d’ouvrages, seuls trois sont traduits en français, tous republiés chez Denoël & d'ailleurs : Paradis (Paradise) et Près de la mer (By the sea) ressortis au mois de décembre 2021 et tout récemment Adieu Zanzibar (Desertion) publié en juin 2022. A travers ses oeuvres, Abdulrazak Gurnah propose une littérature qui « accumule la compréhension d'un certain nombre de choses, [qui accumule] des sensibilités qui nous permettent de mieux nous connaître, de comprendre aussi que d'autres sont comme nous. Et ça, je pense que c'est une façon de changer le monde. »

Extraits sonores :

  • Extrait d'un entretien de Jean-Marie-Gustave Le Clézio dans l'émission [La Grande Table](J. M. G. Le Clézio cause dans le poste !), France Culture, 11 juin 2019
  • Extrait d'un entretien de Wole Soyinka dans l'émission Boomerang, France Inter, 18 mars 2022
  • Extrait d'un entretien de Kazuo Ishiguro dans l'émission Cosmopolitaine, France Inter, 21 mai 2006
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Thomas Beau
Réalisation
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration