Christophe Boltanski ©AFP - Joel Saget
Christophe Boltanski ©AFP - Joel Saget
Christophe Boltanski ©AFP - Joel Saget
Publicité
Résumé

Nous recevons aujourd'hui le journaliste et romancier Christophe Boltanski, à l'occasion de la sortie de son nouveau roman "Le Guetteur" aux éditions Stock. Il y enquête sur sa mère, femme fantasque et insaisissable, qui aimait le frisson. Mais qui guette qui, chez Boltanski ?

avec :

Emmelene Landon (Peintre et écrivain.).

En savoir plus

La littérature, cette affaire de famille ... Alors que son grand-père était au centre de "La Cache", prix Femina il y a trois ans, dans "Le Guetteur" qui paraît chez Stock, il espionne sa mère, qu'il a connu sans la connaître. Femme de paradoxe, aussi insaisissable que rassurante, aujourd'hui morte, hier si vivante. Journaliste à Libé puis à l'Obs, avant de rejoindre la revue XXI, Christophe Boltanski est notre invité.

Un fils regarde toujours sa mère, il épie sa mère, il essaie de la comprendre, de savoir ce qu'elle pense, ce qu'elle veut [...]. Et donc on est tous des guetteurs. Je pense que les fils sont toujours des guetteurs de leurs mères.

Publicité

Dans les récits de famille, [...] il y a à la fois des anecdotes, des souvenirs, des légendes, des mythes, des mensonges, et aussi beaucoup de silences. [...] c'est cet aspect fragmentaire qui m’intéresse comme matériau littéraire.

Je pense que les enfants sont toujours inscrits dans une filiation [...]. Vos parents vous lèguent tout, [...] leur passé, leurs ambitions, leurs promesses inabouties, leurs échecs, et vous essayez parfois de vous libérer de tout cela.

Il y a une frontière ténue entre la mélancolie et la nostalgie. Mais il y a un plaisir à réveiller les blessures. Il y a des sentiments complexes, [...]  de la joie, de la souffrance dans cet exercice de revisiter un passé intime.

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Maja Neskovic
Production déléguée
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Peire Legras
Réalisation