Un visiteur observe un tableau du peintre Claude Monet, le 7 mai 1999 au musée national de l'Orangerie du Jardin des Tuileries à Paris
Un visiteur observe un tableau du peintre Claude Monet, le 7 mai 1999 au musée national de l'Orangerie du Jardin des Tuileries à Paris
Un visiteur observe un tableau du peintre Claude Monet, le 7 mai 1999 au musée national de l'Orangerie du Jardin des Tuileries à Paris ©AFP - PIERRE VERDY / AFP
Un visiteur observe un tableau du peintre Claude Monet, le 7 mai 1999 au musée national de l'Orangerie du Jardin des Tuileries à Paris ©AFP - PIERRE VERDY / AFP
Un visiteur observe un tableau du peintre Claude Monet, le 7 mai 1999 au musée national de l'Orangerie du Jardin des Tuileries à Paris ©AFP - PIERRE VERDY / AFP
Publicité
Résumé

Le tableau de Claude Monet "Impression soleil levant" célèbre cette année ses 150 ans. Claire Benardi, directrice du musée de l'Orangerie, et Cyrille Sciama, directeur du Musée des impressionnismes de Giverny, nous parlent de la permanence de Claude Monet dans les arts, modernes comme contemporains.

avec :

Cyrille Sciama (Conservateur du patrimoine, directeur du Musée des impressionnismes de Giverny), Claire Bernardi (Conservateur Peinture au musée d'Orsay, commissaire d'expositions).

En savoir plus

Que représente aujourd’hui encore le corpus d’œuvres, considérable, de Claude Monet ? Comment la perception des formes, des couleurs et des espaces propres aux impressionnistes influence-t-elle les artistes postérieurs ? Claire Bernardi souligne cette capacité de Claude Monet « à parler aux artistes de notre génération, de notre temps, mais aussi aux visiteurs qui viennent tous les jours, pour contempler notamment les derniers Monet. Ce Monet des grandes décorations, cette chapelle Sixtine de l’impressionnisme, comme l’a nommée André Masson ».

Cyrille Sciama, directeur du Musée des impressionnismes de Giverny, nous parle de l’exposition « Monet / Rothko », qui y est présentée du 18 mars au 3 juillet 2022. Un « parcours chromatique bouge le spectateur dans ce monde de sensations qui le plonge dans la couleur ». Un dialogue s’instaure entre les deux artistes qui donnent son titre à l'exposition, une immersion totale dans la couleur de ces deux peintres. La contemplation est fortement recommandée. Comme le souligne Cyrille Sciama, les visiteurs « restent longtemps assis sur les bancs car cela demande de la concentration. On ne peut pas zapper Monet ou Rothko. Ce sont des expositions pour ralentir le rythme ».

Publicité

Au Musée de l’Orangerie, Claire Bernardi - tout fraîchement nommée - reçoit Ange Leccia jusqu'au 5 septembre 2022. L'artiste, pionnier de l’art vidéo, propose un arrangement vidéo, (D’) Après Monet, où il explore la polysémie des Nymphéas à partir de captations du jardin de Giverny, au fil des saisons et des moments de la journée. « Une œuvre dans laquelle on s’immerge totalement, nous raconte Claire Bernardi. Elle déroule une histoire de la lumière, des temps de la journée, de l’aube au crépuscule. Elle s’inscrit dans le temps du regardeur mais aussi de la création. Tout cela en la rendant cinématographique ».

39 min

Extraits sonores :

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration