Suliane Brahim et Jérome Pouly dans le Soulier de satin, 1ère journée - Théâtre à la table, 2021
Suliane Brahim et Jérome Pouly dans le Soulier de satin, 1ère journée - Théâtre à la table, 2021
Suliane Brahim et Jérome Pouly dans le Soulier de satin, 1ère journée - Théâtre à la table, 2021 - © Coll. Comédie-Française
Suliane Brahim et Jérome Pouly dans le Soulier de satin, 1ère journée - Théâtre à la table, 2021 - © Coll. Comédie-Française
Suliane Brahim et Jérome Pouly dans le Soulier de satin, 1ère journée - Théâtre à la table, 2021 - © Coll. Comédie-Française
Publicité
Résumé

Le format du "Théâtre à la table" de la Comédie-Française permet de monter l'immontable : "Le Soulier de satin" de Paul Claudel et ses 12 heures de représentation. En compagnie d'Eric Ruf, qui dirige la première journée et de Didier Sandre, sociétaire et interprète de Don Rodrigue dans la quatrième.

avec :

Didier Sandre (Comédien, sociétaire de la troupe de la Comédie-Française), Eric Ruf.

En savoir plus

L'aspect monumental de la pièce Le soulier de satin (1929) de Paul Claudel a fait qu'elle n'a été montée que deux fois dans son intégralité : d'abord par Antoine Vitez à Avignon en 1987, puis par Olivier Py en 2003. Jean-Louis Barrault avait travaillé avec Paul Claudel pour une réécriture de la pièce d'une durée de cinq heures, pendant le couvre-feu de la seconde guerre mondiale en 1943. 

Depuis le début de la pandémie, la Comédie-Française a mis en place de nombreux programmes pour garder le contact avec le public et continuer à créer. Depuis novembre, la "Comédie d'automne" diffuse chaque samedi un "Théâtre à la table". Une pièce préparée en six jours. L'occasion rêvée pour présenter l'intégrale du Soulier de satin, pendant quatre semaines consécutives, en suivant le découpage des quatre journées de Paul Claudel. 

Publicité

La troupe est rassemblée et fédérée autour de cette œuvre, c’est tellement joyeux, beaucoup d’acteurs découvrent Claudel avec une jubilation et une joie totalement inattendues. (Didier Sandre)

Eric Ruf, administrateur général de la Comédie-Française, a fait la direction artistique de la première journée (Gilles David, Thierry Hancisse et Christian Gonon dirigent respectivement les trois autres journées), à la suite des autres metteurs en scène du Soulier de satin. 

Quelque soit le répertoire, on commence toujours par un travail à la table. Il y a dans cet exercice quelque chose de vite fait bien fait réjouissant. On peut se permettre d’essayer des choses, de bafouiller, de reprendre, et c’est une étape du travail qui nous rend toujours un peu nostalgique. (Eric Ruf)

Didier Sandre, lui, est l'un des acteurs les plus habitués à cette pièce : s'il joue le Père jésuite dans la première journée, il interprète Don Rodrigue dans la quatrième, rôle qu'il avait tenu lors de la présentation intégrale d'Antoine Vitez au festival d'Avignon en 1987. 

Ce théâtre à la table permet de projeter ce dont rêvait Claudel, un théâtre de l’intime, un théâtre de chambre. (Didier Sandre)

A retrouver également dans le programme "Quelle Comédie”

- lundi 19 avril : Eric Ruf et Clément Gaubert (réalisateur des captations des Théâtres à la table) 

- lundi 26 avril : Invités Thierry Hancisse, Christian Gonon et Gilles David, directeurs artistiques des Deuxième, Troisième et Quatrième journées 

- lundi 4 mai avec Didier Sandre et Ludmila Mikaël (qui jouaient Dona Prouhèze et Don Rodrigue dans la mise en scène du Soulier de Satin d’Antoine Vitez dans son intégralité à Avignon) 

- lundi 10 mai, les deux interprètes de Doña Prouhèze, Elsa Lepoivre (Deuxième et Troisième journées) et Suliane Brahim (Première journée).

Extraits sonores : 

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Anouck Delfino
Collaboration
Caty Reneaux
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Valentine Alloing
Collaboration
Jean Bulot
Collaboration