Jérôme Leroy
Jérôme Leroy
Jérôme Leroy - Pascal Ito
Jérôme Leroy - Pascal Ito
Jérôme Leroy - Pascal Ito
Publicité
Résumé

L'écrivain Jérôme Leroy, maître du roman noir, publie "Les derniers jours des fauves", une fiction politique qui jette un regard ironique sur l'implacable machine du pouvoir.

avec :

Jérôme Leroy (scénariste, écrivain).

En savoir plus

Jérôme Leroy publie Les derniers jours des fauves (La Manufacture de Livres, 2022), un thriller politique qui recompose le présent dans une France au bord du chaos, déchirée entre les gilets jaunes, la pandémie et les manifestations antivax. Dans la lignée du Bloc (Gallimard, 2011), Jérôme Leroy crée des personnages fictifs, qui résonnent avec les hommes et femmes politiques d'aujourd'hui. dans ce livre, le personnage de Nathalie Séchard, à la tête de l'Etat et fondatrice de son nouveau parti, Nouvelle Société, qui nous rappelle le macronisme, refuse de briguer un second mandat. S'amorce alors une guerre sans merci entre les principaux candidats.

S'il nous parle de la politique d'aujourd'hui, Les derniers jours des fauves exploite largement la fiction et tire les traits des personnages à l'extrême, entre manipulations, intoxications et meurtres sans scrupule. Il montre ainsi la violence d'un monde politique dans lequel les candidats s'entre-déchirent pour accéder au pouvoir. L'humour noir cher à Jérôme Leroy apporte un recul sur les mécanismes du pouvoir, à l'aube de l'élection présidentielle. "Le pouvoir est proche d’une drogue dure. Mais je ne veux pas donner une vision poujadiste du pouvoir en disant ‘tous pourris’ : la plupart d’entre eux croient vraiment à ce qu’ils disent, et sont prêts à tout pour pouvoir appliquer une vision qu’ils croient être la bonne. Ça suppose une pratique du pouvoir assez brutale" affirme l'auteur.

Publicité

Jérôme Leroy s'inspire des romans balzaciens dans son esthétique du roman noir : "Balzac est l’inventeur français du roman noir. Un personnage balzacien se caractérise par une volonté de puissance, Balzac les appelle les "lions". Même si le léopard meurt avec ses taches, le même personnage peut être dans le camp de la violence, de l'occulte, mais aussi pratiquement sur le chemin de la sainteté. Ce qui me fascine, c'est cette complexité, que l'on voit dans le choix des politiques : la fidélité à certains idéaux et les méthodes pour y arriver " explique-t-il.

Jérôme Leroy, par ce scénario inspiré des crises contemporaines, nous livre une critique acerbe du fonctionnement de la politique. "La Ve République ne peut qu’aiguiser la violence des affrontements, elle devient de plus en plus cauchemardesque. Sous prétexte d’assurer le pouvoir, elle fait tout reposer sur les mains du président. Elle n’est pas très mature démocratiquement. Cette immaturité se traduit dans mon roman". Toujours dans un souci de vraisemblance, il brosse une série de personnages entre pessimisme et espoir, entre le féroce Patrick Beauséant, ministre de l'intérieur, et la jeune normalienne Clio, porte-parole de l'auteur.

Jérôme Leroy sera présent à la 18e édition du festival "Quais du polar" à Lyon, du 1er au 3 avril 2022.

En savoir plus : Les inégalités sont-elles devenues incontrôlables ?

Extraits sonores :

  • Le monde d'hier, Diastème, bande-annonce
  • Hervé le Corre, Boomerang, France Inter (février 2021)
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration