Julia Deck (2021)
Julia Deck (2021)
Julia Deck (2021) - Hélène Bamberger
Julia Deck (2021) - Hélène Bamberger
Julia Deck (2021) - Hélène Bamberger
Publicité
Résumé

La romancière Julia Deck est notre invitée pour la parution de son cinquième roman, "Monument national" : à mi-chemin entre le roman policier, le roman social à la Balzac et le vaudeville, entre Rambouillet et le 93, ce récit se dérobe pour toujours nous surprendre !

avec :

Julia Deck (écrivaine).

En savoir plus

Après deux premiers romans au parfum de thriller psychologique aux Editions de Minuit, Viviane Élisabeth Fauville en 2012 et Le Triangle d'hiver en 2014, la romancière Julia Deck brille avec son roman d'espionnage Sigma (2017), et son roman de voisinage Propriété privée (2019).

Avec son dernier roman, Monument national (Les Editions de Minuit, 2022), Julia Deck élargit sa zone de confort. Tour à tour roman policier, roman réaliste puis farce, son dernier récit questionne la célébrité et les rapports entre classes sociales. Dans la famille Langlois, réfugiée dans son château de l'Ouest parisien, je demande le père : Serge Langlois, vieux monument national du cinéma français ; la mère : Ambre, reine d'Instagram et ex-miss PACA ; la fille : Joséphine, narratrice surdouée à l'imagination débordante ; et le fils : Orlando, discret et toujours réfugié auprès des poulains. Autour d'eux gravite une constellation de domestiques : l'intendante, la nurse, le coach fitness et le chauffeur. Au sein de cette "tribu" va se jouer une partie de Cluedo à taille humaine.

Publicité

Ce qui intéresse Julia Deck dans le mouvement du roman, « c’est les rapports de hiérarchies sociales. Serge Langlois est au cœur du château mais il est vieillissant et ne fait pas grand-chose, c’est l’armée des employés qui s’affaire et se révèle avoir des intentions plus ou moins bienveillantes. » C'est peut être la raison pour laquelle elle choisit d'introduire une dimension policière à son récit : « Il faut qu’il y ait un moment ou ça déraille, il faut une situation de crise qui met à nu les rapports de pouvoirs, les rapports humains. Depuis longtemps, j’ai une tendresse pour les formes narratives qui mettent en scène ces rapports de pouvoir. »

Dans ses romans, Julia Deck n'hésite pas à mettre beaucoup d'elle-même car elle y voit quelque chose de l'ordre de la résolution psychanalytique : « Quand tout sera élucidé et que les pièces s’arrangeront parfaitement, le chaos de la réalité trouvera sa place et on arrivera à une forme apaisée et idéale. […] Le roman est un espace de projection formidable. Vous pouvez travailler vos pulsions les plus intimes à travers des personnages qui sont comme des objets transitionnels. Ça permet de mettre en scène des désirs inavoués, ça permet de ne pas passer à l’acte. » Plus que dans ses précédents romans, Julia Deck saisit à bras le corps les évènements contemporains pour les planter en décor de son roman : le couple Macron, la crise des Gilets jaunes, l'affaire Benalla, la crise sanitaire et le confinement, le scandale des comptes offshore peuplent le récit qui se fait volontiers critique sociale car, comme l'explique Julia Deck : « J’ai tout de même cet intérêt pour les évènements actuels. Il y a le désir de travailler tout ça, cette insatisfaction du réel dans ces dernières années […] Il me semble qu'il ne faut rien s'interdire […] et qu'il fallait y aller frontalement, en nommant directement les choses sans recherche d'effet littéraire ».

En savoir plus : Faire un enfant seule, la fin d’un tabou ?

Extraits sonores

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Anouck Delfino
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Marceau Vassy
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration