Mathieu Amalric sur le tournage de son film "Serre-moi fort"
Mathieu Amalric sur le tournage de son film "Serre-moi fort"
Mathieu Amalric sur le tournage de son film "Serre-moi fort" - Charles Paulicevich
Mathieu Amalric sur le tournage de son film "Serre-moi fort" - Charles Paulicevich
Mathieu Amalric sur le tournage de son film "Serre-moi fort" - Charles Paulicevich
Publicité
Résumé

Le réalisateur Mathieu Amalric nous parle de son film "Serre moi fort", un long-métrage savamment construit qui explore les thématiques de la séparation et du voyage. Avec l'intervention de Claudine Galea, dramaturge.

avec :

Claudine Galea (auteure de théâtre, Grand prix de littérature dramatique jeunesse 2019), Mathieu Amalric (Acteur et réalisateur).

En savoir plus

Serre-moi fort est l'histoire d'une femme qui part, ou qui semble partir, l'histoire de personnages qui sont comme les trois mots de son titre : sans plus de traits d'union pour les relier.

Inspiré de Je reviens de loin, la pièce de théâtre de Claudine Galea, le nouveau long-métrage de Mathieu Amalric parle du départ et du manque, mais aussi de l'imagination capable de distraire la douleur : à découvrir en salle le 8 septembre.

Publicité

Mathieu Amalric nous parle d'une émotion fondatrice, celle ressentie à la lecture du texte de Claudine Galea dont le film se veut une adaptation cinématographique :

J'ai pleuré, et ce mélo, qui était resté là dans la gorge, dans le ventre, ... au bout de quelques mois il est ressorti, j'ai eu besoin que mes productrices le lisent. (Mathieu Amalric)

Le réalisateur a-t-il su déjouer les "pièges" d'une pièce de théâtre aussi dense ? La dramaturge tranche la question en montrant que les difficultés sont partie prenante de l'histoire.

Il les déjoue ... non, pour moi il les traite, enfin, il les montre, il s'en sert ... En fait, ce ne sont pas tellement des pièges pour moi, c’est une histoire qui se retourne, comme une peau qui se retourne, comme une vie qui se retourne.  (Claudine Galea)

En savoir plus : Cinéma : « Serre moi fort » de Mathieu Amalric et « First Cow » de Kelly Reichardt

Le réalisateur affirme d'ailleurs que le matériau théâtral a été d'emblée très riche et porteur : 

Plus je faisais un travail d’archéologue dans son texte, plus j’étais scié par tout ce qu’il y avait de cinéma dedans. Merci Claudine ! Il suffisait de déplier… (Mathieu Amalric)

L'adaptation qui résulte de ce dépliement est approuvée par la dramaturge, qui découvre une nouvelle version de sa pièce : 

Il  [Mathieu Amalric] est entré dans ce bouleversement. Pour moi, il rend magnifiquement compte de l’atmosphère et de l’univers. C’est mon histoire mais c’est son film.  Il a forcément imaginé une nouvelle narration, parce que la logique cinématographique n'est pas la même que la logique dramatique, mais il y a des détails qui me bouleversent. (Claudine Galea)

Le réalisateur et acteur parle aussi de son amour de la musique, et de son enfance d'apprenti pianiste :

Si j’avais été rigoureux, je n’aurais pas sombré dans le cinéma … qui est juste un espèce de  réceptacle de tous les fainéants de la terre…. j’aurais joué Ligeti ! (Mathieu Amalric)

De cet amour de la musique vient une bande-son très présente, qui inspire le film et le porte :

Je fais des films qui ressemblent de plus en plus à des films muets. Des intertitres, très peu de dialogue, de la musique, des gestes … et du ventre.  (Mathieu Amalric)

Il sera possible de retrouver les écrits de Claudine Galea du 20 septembre au 15 octobre au Théâtre de la Bastille : on pourra voir sa pièce de théâtre Un sentiment de vie mise en scène par Jean-Michel Rabeux avec Claude Degliame et Nicolas Martel.

En savoir plus : Pierre Rosanvallon : comprendre les Français par les sentiments

  • extrait sonore 1 : bande-annonce du film Serre moi fort 
  • extrait sonore 2 : Serre moi fort, extrait du film
  • extrait sonore 3 : interview de Douglas Sirk (BBC, 1979; repris sur France Inter en 2014 avec la traduction de Charlotte Garson)
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration