Messager/Giacometti, une chambre pour deux

Annette Messager à la Hayward Gallery en mars 2009
Annette Messager à la Hayward Gallery en mars 2009 ©Getty - Jim Dyson
Annette Messager à la Hayward Gallery en mars 2009 ©Getty - Jim Dyson
Annette Messager à la Hayward Gallery en mars 2009 ©Getty - Jim Dyson
Publicité

A l'occasion de l'exposition "Nos chambres", où dialoguent les oeuvres de l'artiste plasticienne Annette Messager et du sculpteur Alberto Giacometti à la Fondation Giacometti (du 16 octobre au 13 janvier 2019), La Grande Table reçoit Annette Messager pour nous parler de cette rencontre artistique.

Avec

Une grande dame de l’art contemporain rencontre l’un des principaux sculpteurs modernes de l’après-guerre et ils n’ont pas choisi de faire chambre à part ...

Dans la toute nouvelle Fondation Giacometti inaugurée avant l’été, ils font au contraire chambre commune ... avec vue sur leur singularité dans cette exposition intitulée " Nos Chambres".

Publicité

Quand Annette Messager rencontre le sculpteur Alberto Giacometti, c'est un voyage dans l'intime, une rencontre entre deux sensibilités artistiques qui s'expriment grâce à la matière. Cinq chambres : celle des rencontres, des légendes, des nez-à-nez, des désordres, des Annettes. Quoi de mieux pour nous confier leurs secrets d'artistes.

C'est un univers incroyable une chambre. On ne peut pas définir une chambre. C'est aussi Virginia Woolf qui a parlé d'une "chambre à soi", c'est très très important. 

Cinq chambres où se répondent, à travers des assemblages, des sculptures, des croquis, les préoccupations communes qui ont traversé l'œuvre des deux artistes : le temps, l'érotisme, l'enfance, l'être aimé ... Des sujets qui comme la sculpture de Giacometti traversent les âges. Giacometti artiste de tous les temps !

Si notre monde disparaît, qu'il y a une catastrophe [...] et qu'il reste Le Chien de Giacometti, par exemple. C'est complémentent intemporel sa sculpture. On ne peut pas dater. Ça n'a pas de temps. 

L'équipe