Exposition Ren Hang à la Maison Européenne de la photographie, le 2 mars 2019
Exposition Ren Hang à la Maison Européenne de la photographie, le 2 mars 2019 ©Getty - Julien M. Hekimian
Exposition Ren Hang à la Maison Européenne de la photographie, le 2 mars 2019 ©Getty - Julien M. Hekimian
Exposition Ren Hang à la Maison Européenne de la photographie, le 2 mars 2019 ©Getty - Julien M. Hekimian
Publicité

A l'occasion de l'exposition "Love, Ren Hang" à la Maison Européenne de la Photographie, Jean-Luc Soret, co-commissaire de l'exposition, et Romain Degoul, co-fondateur de la Galerie Paris Beijing, reviennent sur le travail du photographe chinois.

A l’occasion de l’exposition «Love, Ren Hang», à la Maison Européenne de la Photographie jusqu’au 26 mai 2019, et à quelques jours de l’ouverture de Art Paris, ce jeudi 4 avril 2019 au Grand Palais, rendez-vous avec le nouvelle scène chinoise de la photographie, dans l’oeil de Jean-Luc Soret, commissaire d’exposition, et Romain Degoul, l’un des deux fondateurs de la Galerie Paris Beijing

Cette grande rétrospective constitue une première muséale à Paris.  Ren Hang est un pionnier de la photographie contemporaine en Chine, enfant prodige disparu à l’âge de 29 ans. Il y a du Adam et Eve dans ses photos, l’idée d’un paradis perdu, avec ses corps nus filiformes sur les toits de la ville, dans l’herbe folle, ou sur fond blanc. Fleurs, serpents, et pieuvres finissent de composer ses tableaux tactiles aux couleurs acidulées. 

Publicité

Ce qui m’a frappé quand j’ai découvert son travail, c’est la singularité qu’il apportait à la photographie de nus. (Romain Degoul)

Cet artiste tourmenté, qui s'est suicidé en 2017, trouvait dans son travail une forme d'exutoire. 

Il contournait la dépression dont il souffrait dans ses tirages. C’était une manière de la tenir à  distance. (Jean-Luc Soret)

Par ailleurs, dès le début de sa carrière, Ren Hang a dû composer avec la censure du régime chinois. La liberté qu'il manifestait dans son oeuvre était en elle-même un acte de résistance.

Il ne se revendiquait pas en opposition au régime. En revanche, la liberté miraculeuse de ton qu’il a réussi à maintenir était en elle-même un acte de résistance. (Jean-Luc Soret)

L'exposition "Love, Ren Hang" a lieu du 26 mars au 6 mai 2019 à la Maison Européenne de la Photographie.

34 min

Extraits sonores :

  • Interview de Ren Hang pour la galerie autrichienne OstLicht en 2016
  • Interview de Ren Hang pour la galerie Paris-Beijing en 2014
  • Luo Yang et Eva Morawietz à la galerie Mo Industries en 2017
  • Liu Bolin dans "Un jour dans le monde" sur France Inter en 2014
  • Lu Gang sur sa pratique de la photographie documentaire, à la World Press Photo Foundation en 2011

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Henri Le Blanc
Collaboration
Maja Neskovic
Production déléguée
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Oriane Delacroix
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation