LISBON , PORTUGAL - 6 November 2019; Philip K. Dick during a press conference in the Media Village d
LISBON , PORTUGAL - 6 November 2019; Philip K. Dick during a press conference in the Media Village d
LISBON , PORTUGAL - 6 November 2019; Philip K. Dick during a press conference in the Media Village d ©Getty - Getty
LISBON , PORTUGAL - 6 November 2019; Philip K. Dick during a press conference in the Media Village d ©Getty - Getty
LISBON , PORTUGAL - 6 November 2019; Philip K. Dick during a press conference in the Media Village d ©Getty - Getty
Publicité
Résumé

Retour sur l’œuvre de Philip K. Dick quarante ans après sa mort. Avec Hélène Collon, traductrice historique de Dick qui publie une nouvelle traduction de "Ubik" (J’ai lu, 2022), et Ariel Kyrou, écrivain, essayiste pour la réédition de son "ABC Dick" (Actusf, 2021).

avec :

Ariel Kyrou (Directeur éditorial de solidarum.org et de la revue “Vision solidaire pour demain”. Essayiste qui utilise la SF et le monde contemporain pour penser le monde d’aujourd’hui.), Hélène Collon (traductrice).

En savoir plus

Quarante ans après sa mort, Philip K. Dick nous laisse un héritage d'une actualité particulière. Reconnu tardivement par le grand public, l'auteur de Total Recall et Ubik est désormais un écrivain incontournable de la science-fiction, reconnaissance permise notamment par l'adaptation de ses romans et nouvelles sur le grand écran depuis le Blade Runner de Ridley Scott réalisé l'année de sa mort, en 1982. Comme l'indique la traductrice Hélène Collon : « Il se définissait comme un "philosophe-romançeur" [...]. Il a vécu de sa plume, de ses romans, mais n’a cessé de faire de la philosophie. »

Retour sur son œuvre avec l'écrivain Ariel Kyrou, auteur d'un abécédaire consacré à l'auteur. Son ABC Dick aujourd'hui réédité nous propose une rencontre avec les mots de K. Dick, ces "néologismes dickiens" qui, depuis cinquante ans, tissent des mondes incertains et fascinants. Dans sa réédition, certains mots ont été ajoutés : « Ce mot "vivant" ajouté correspond à notre temps, le mot "fake-news" aussi. » explique Ariel Kyrou, « Certains mots peuvent être transformés… D’être-végétal, nous sommes passé à l'homme-végétal. […] La vision que j’avais à l’époque méritait d’être complétée. […] En 2009, je disais qu'il est terrible de devenir une plante, un légume devant son écran. Aujourd’hui, grâce à des philosophes comme Emanuele Coccia, devenir une plante ça peut être formidable. »

Publicité

A ses côtés, Hélène Collon, qui publie ce mois-ci une nouvelle traduction de Ubik, roman vertigineux mettant en scène une puissance multiforme, cet Ubik dont l'existence même est incertaine. En 2017, Hélène Collon publie par ailleurs une traduction encore inédite de l'Exégèse de K. Dick, journal de bord plongeant le lecteur aux confins de la conscience de K. Dick, suivant pas à pas, la genèse de son œuvre littéraire. Comme l'explique Hélène Collon : « Les traductions doivent toutes être refaites au bout d’un certain temps. Elles sont le reflet de leur époque […]. Les mots d’aujourd’hui ne sont pas tout à fait les mêmes mais leur puissance d'évocation demeure. »

On the Set of "Blade Runner" Harrison Ford on the set of "Blade Runner", directed by Ridley Scott. (
On the Set of "Blade Runner" Harrison Ford on the set of "Blade Runner", directed by Ridley Scott. (
© Getty - Corbis Historical

Réalités virtuelles, androïdes, compression du temps, cryogénisation…les univers de K. Dick plongent le lecteur dans des mondes tant fascinants que terrifiants, qui interrogent notre humanité fragile et nos sociétés vacillantes. Si l’œuvre de K. Dick est profondément politique, la grande force de son texte demeure peut-être dans cette liberté qu'il laisse au lecteur, celle de choisir son camp et la réalité à laquelle il entend s'accrocher, comme le suggère Ariel Kyrou en indiquant que « La technologie fait partie du décor, mais là n’est pas l’essentiel. L'essentiel, c'est la double dimension de philosophie et d’exagération. » Aussi, « L’empathie dans cette fin du monde qui est la fin de notre monde est une clé de sortie non pas pour des héros mais pour des anti-héros, réparateur, bricoleurs… […] L’empathie va au-delà de la matière […] car l’extraterrestre, le migrant extrême, fait preuve d’empathie. Elle nous sauve et nous permet de reconstruire un monde là où il semble disparu. […] L’empathie serait ce qui est juste, et non ce qui est vrai. » conclut Ariel Kyrou.

33 min

Extraits sonores :

  • Philip K. Dick, Metz, 1997
  • Philippe Hupp, traducteur, 02.2012
  • Montage de "Rapport minoritaire", Christophe Hocké – Lu par Clément Bresson de la Comédie-Française
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Anouck Delfino
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration