Le contre-ténor Philippe Jaroussky en compagnie de l'orchestre de chambre Orfeo 55, Philharmonie de Cologne (Allemagne)
Le contre-ténor Philippe Jaroussky en compagnie de l'orchestre de chambre Orfeo 55, Philharmonie de Cologne (Allemagne)
Le contre-ténor Philippe Jaroussky en compagnie de l'orchestre de chambre Orfeo 55, Philharmonie de Cologne (Allemagne) ©Getty - Brill/ullstein bild via Getty Images
Le contre-ténor Philippe Jaroussky en compagnie de l'orchestre de chambre Orfeo 55, Philharmonie de Cologne (Allemagne) ©Getty - Brill/ullstein bild via Getty Images
Le contre-ténor Philippe Jaroussky en compagnie de l'orchestre de chambre Orfeo 55, Philharmonie de Cologne (Allemagne) ©Getty - Brill/ullstein bild via Getty Images
Publicité
Résumé

Le contre-ténor Philippe Jaroussky s’apprête à tourner le dos au public en passant du côté de l’orchestre : pour la première fois, il dirigera une représentation de "Jules César" de Georg Friedrich Haendel, au Théâtre des Champs-Elysées, du 11 au 22 mai 2022.

avec :

Philippe Jaroussky (Contre-ténor français).

En savoir plus

Pour cette représentation de Jules César en Egypte de Georg Friedrich Haendel, présentée du 11 au 22 mai 2022 au Théâtre des Champs-Elysées puis à l’Opéra de Montpellier du 5 au 11 juin, Philippe Jaroussky délaisse pour un moment le chant et se consacre à la direction. « Je découvre un peu ce nouveau métier, nous confie-t-il. Ce que j’entends moi dans la fosse d’orchestre n’est pas ce qu’entendra le public ». S'il occupe désormais une nouvelle place dans la salle, ce choix a été fait sciemment : « en ce qui concerne la direction, je me sens plutôt prêt. C’est une chose à laquelle je pense depuis 15 ans ».

Alors, quel changement constate-t-il ? : « ma place a changé et quand on chante, on est toujours un peu obsédé par sa voix. En tant que chef,  j’ai découvert de nouveaux muscles. J'ai beaucoup de courbatures dans le dos mais il n’y a plus cette peur de ne pas avoir de voix pendant le spectacle - même si on interprète de la première à la dernière note ». Il loue aussi le travail collaboratif que lui offre ce nouveau rôle : « et tout à coup, les musiciens vous font le cadeau de réaliser les idées musicales que vous avez en tête. Il y a un nouveau plaisir corporel à entendre le son réagir et qui, j’en suis sûr, va égaler le plaisir que j’ai eu de chanter ».

Publicité

En effet, c'est surtout pour sa carrière de contre-ténor que Philippe Jaroussky s'est fait connaître. Elu Révélation artiste lyrique aux Victoires de la musique classique en 2004, couronné Artiste lyrique de l'année en 2007, et lauréat de la victoire du Meilleur Enregistrement de l'année 2008, la carrière de Philippe Jaroussky monte aussi haut que sa voix. Pourtant, ce dernier manifeste désormais une envie de se diversifier. Si la direction d’opéra est un projet auquel il tenait, il cherche désormais à transmettre : « l’idée, de base, c’est que la musique a changé ma vie (…). 20 ans plus tard, ça m’est revenu en boomerang en faisant beaucoup d'émissions où on se demande si la musique classique n'est pas trop élitiste. Donc je voulais la rendre accessible de manière concrète, pas juste avec des paroles ».

Chose dite, chose faite. Philippe Jaroussky fonde son Académie en 2017 sur l’île Seguin à Boulogne-Billancourt pour œuvrer à un accès plus inclusif à la musique classique. « On a rencontré tous les conservatoires de Paris et autour. On n'a pas présenté ce projet comme un projet qui concurrence les conservatoires mais qui élargisse la base de la pyramide et fasse découvrir des talents ». Une autre antenne de son Académie verra le jour à Pantin : les travaux ont été lancés, il n’y a plus qu’à attendre son ouverture.

34 min

Extraits sonores :

  • Extrait de Jules César en Egypte de Haendel, "WV 17 : Se pieta di me non senti, giusto ciel" interprété par Emőke Baráth
  • Extrait d'entretien avec Sabine Devieilhe dans Affaires culturelles sur France Culture, 1er décembre 2021
  • Extrait de "Septembre" de Barbara, interprété par Philippe Jaroussky et Thibaut Garcia dans l'album "A sa guitare" (2021)
Références

L'équipe

Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration