Roberto Saviano participe à la présentation du livre de l'ancien président uruguayen  Jose ''Pepe'' Mujica ''La felicità al potere'' à Rome en mai 2015
Roberto Saviano participe à la présentation du livre de l'ancien président uruguayen Jose ''Pepe'' Mujica ''La felicità al potere'' à Rome en mai 2015
Roberto Saviano participe à la présentation du livre de l'ancien président uruguayen  Jose ''Pepe'' Mujica ''La felicità al potere'' à Rome en mai 2015 ©AFP - TIZIANA FABI
Roberto Saviano participe à la présentation du livre de l'ancien président uruguayen Jose ''Pepe'' Mujica ''La felicità al potere'' à Rome en mai 2015 ©AFP - TIZIANA FABI
Roberto Saviano participe à la présentation du livre de l'ancien président uruguayen Jose ''Pepe'' Mujica ''La felicità al potere'' à Rome en mai 2015 ©AFP - TIZIANA FABI
Publicité
Résumé

Sur le phénomène des "baby-gangs", quand les enfants entrent dans la mafia. Avec Roberto Saviano, écrivain et journaliste, auteur de "Piranhas" (Gallimard, 2018).

avec :

Roberto Saviano (Ecrivain et journaliste).

En savoir plus

Son premier roman, Piranhas, vient de paraître chez Gallimard. Une fiction cette fois, mais toujours dans le décor de Gomorra, son enquête best-seller sur la mafia, la violence, la corruption dans sa ville de Naples, sorti en 2006, et qui lui vaut aujourd’hui des menaces, et une vie sous protection policière.

Gomorra a été adapté au cinéma par Matteo Garrone, Grand Prix à Cannes l’année de sa sortie, décliné depuis en série.

Publicité

Tout s’inspire de faits réels. [...] J’ai voulu choisir le roman, car j’ai  voulu entrer dans la tête, dans le cœur, dans le ventre des  personnages, tandis qu’avant, je devais m’arrêter aux limites de la chair.                        
(Roberto Saviano)

Etant donné qu’il s’agit de mineurs, je devais protéger leur nom. Des enfants criminels mais des enfants.                        
(Roberto Saviano)

Ils vivent comme tous les autres jeunes enfants, en jouant à la  Playstation [...] La différence, c’est que les autres jeunes jouent à  Assassin’s Creed sans avoir une arme entre les mains.                        
(Roberto Saviano)

Ces années ne m’ont pas tué, mais elles ne m’ont pas laissé vivre non plus. [...] La vie en Italie est une faute.                      
(Roberto Saviano)

34 min

Extraits sonores : 

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Henri Le Blanc
Collaboration
Maja Neskovic
Production déléguée
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Oriane Delacroix
Collaboration
Peire Legras
Réalisation