Sorj Chalandon en 2015
Sorj Chalandon en 2015 ©Getty - Jean-Marc ZAORSKI / Contributeur
Sorj Chalandon en 2015 ©Getty - Jean-Marc ZAORSKI / Contributeur
Sorj Chalandon en 2015 ©Getty - Jean-Marc ZAORSKI / Contributeur
Publicité

Le journaliste et romancier Sorj Chalandon raconte les guerres de son père dans "Enfant de salaud" (Grasset), une enquête juridique sur le passé brumeux du père, sur fond du procès de Klaus Barbie.

Avec

Le roman me permet d'aller plus loin dans la vérité, et pas dans le mensonge. (Sorj Chalandon)

Enfant, Sorj Chalandon écoutait les exploits militaires de son père avant de s’endormir. Adulte, et alors qu'il a depuis longtemps compris que les histoires de son enfance ne sont que des inventions mythomanes de son père, il revient à Lyon à l'occasion du procès de Barbie qu'il chronique pour Libération, et décide d'élucider enfin les récits paternels. 

Publicité

Quand il meurt, je passe d’enfant de salaud à enfant de très très salaud Waffen SS… (Sorj Chalandon)

Mon père n'a pas fait la guerre, c'est un enfant qui a joué à la guerre. (Sorj Chalandon)

Enfant de salaud ( Grasset, 2021) nous propose le portrait saisissant d'un homme qui a déserté la vérité et fait "la guerre buissonnière".

Je suis le produit des mensonges de mon père et de la mansuétude de la justice française. (Sorj Chalandon)

32 min

Extraits sonores : 

  • Philip Sands, "Esprit de justice", France Culture, 11.11.2020