"Granma. Les Trombones de La Havane"
"Granma. Les Trombones de La Havane"
"Granma. Les Trombones de La Havane" - Mikko Gaestel
"Granma. Les Trombones de La Havane" - Mikko Gaestel
"Granma. Les Trombones de La Havane" - Mikko Gaestel
Publicité
Résumé

Des trombones à coulisse, des musiques de mots et des corps en mouvement. En 1e partie, de jeunes Cubains racontent avec leurs voix et leurs instruments l'histoire politique et la situation sociale de leur pays. Puis en 2e partie, portrait dansé du chorégraphe Faustin Linyekula.

avec :

Stefan Kaegi (Metteur en scène), Yohayna Hernández (Dramaturge et critique théâtrale), Faustin Linyekula (Danseur et chorégraphe congolais, fondateur des studios Kabako à Kinsangani.).

En savoir plus

| En direct et en public du Festival d'Avignon

PREMIÈRE PARTIE | Cuba, l'avenir d'une île

avec Stefan Kaegi, metteur en scène, et Yohayna Hernández, dramaturge et critique théâtrale

Publicité

"Ce qui est essentiel dans le travail du Rimini Protokoll, c'est l'espace que le scénario ouvre pour y mettre de petites histoires. Il y a comme un mélange entre réel et fiction, réalité et poésie. Parfois c'est la vie qui arrive sur le scénario. Pendant le processus de recherche, les quatre interprètes ont eux-mêmes découvert des choses sur leur propre vie. Nous travaillons avec la mémoire." (Yohayna Hernández)

Il y a exactement 60 ans s’achevaient plus de cinq années de révolution à Cuba, conduisant à la mise en place de l’Etat castriste, en 1959. Aujourd’hui, toute une génération de jeunes Cubains, ceux qui n’ont pas connu cette époque, vivent avec l’héritage de la révolution. A travers les témoignages de comédiens non professionnels qui interrogent le mythe révolutionnaire, est questionné l’avenir d’une île dont les choix passés déterminent encore tant la vie présente de ses habitants.

Les cuivres sont très vites intégrés dans la musique traditionnelle cubaine, et également dans la musique de marche militaire. Nous avons déconstruit le pathos du folklorique, avec un minimalisme proche de la techno. C'est peut-être justement la musique de cette jeune génération, plutôt que celle plus traditionnelle." (Stefan Kaegi)

Granma. Les Trombones de La Havane, du 18 au 23 juillet au Cloître des Carmes (Avignon)

____________________

DEUXIÈME PARTIE | Faustin Linyekula

Faustin Linyekula
Faustin Linyekula
- Agathe Poupeney

avec Faustin Linyekula, danseur, chorégraphe et metteur en scène

Faustin Linyekula est aujourd’hui une figure majeure de la danse contemporaine. Qu’il monte des pièces chorégraphiques au Centre national de la danse, un opéra punk au Festival d’Avignon ou une Bérénice racinienne à la Comédie-Française, il aime jouer de la multidisciplinarité des arts. Il encourage aussi les jeunes artistes, notamment à Kisangani, où il a installé les Studios Kabako. Pour Avignon 2019, il prend la suite de Milo Rau et continue de raconter les Histoire(s) du théâtre, en s’intéressant au Ballet national du Zaïre sous la dictature de Mobutu, ou comment se mêlent art et politique dans un contexte postcolonial.

Le défi était de savoir comment rendre cette Histoire concrète sur le plateau, qu'elle ne soit pas seulement des mots. Et faire dialoguer les corps tels que captés par les archives dans leur jeunesse éternelle. C'était là l'une des solutions possibles pour pouvoir raconter le temps qui passe." (Faustin Linyekula)

Histoire(s) du théâtre II, du 18 au 23 juillet à la Cour minérale – Avignon Université

À écouter aussi : Naissance de la tragédie avec Milo Rau

____________________

Sons diffusés :

  • Jun Miyake, "Lillies of the valley", extrait de l'album Pina, 380 Grad, 2011 (générique)
  • Extrait du spectacle Granma, Les trombones de la Havane du Rimini Protokoll, 2019
  • Wendy Guerra, poétesse, dans Inter Activ sur France Inter en 2015
  • Vendredi sur Mer, "La femme à la peau bleue", extrait de l'album Premiers émois, 2019
  • Extraits d’Histoire(s) du théâtre II de Faustin Linyekula, 2019

À suivre : Victor Hugo sur son rocher

Références

L'équipe

Maylis Besserie
Production
Julien Rosa
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Pascaline Bonnet
Collaboration
Lou Le Joly
Collaboration
Alexandra Brouillet
Collaboration
Chouchane Djergaian
Collaboration