L'écrivain David Vann en 2011 au festival de littérature de Saint-Malo
L'écrivain David Vann en 2011 au festival de littérature de Saint-Malo ©AFP - DAVID FOLLIOT
L'écrivain David Vann en 2011 au festival de littérature de Saint-Malo ©AFP - DAVID FOLLIOT
L'écrivain David Vann en 2011 au festival de littérature de Saint-Malo ©AFP - DAVID FOLLIOT
Publicité

Dans ses livres, il s'attache à explorer les paysages de l'Amérique et les relations familiales défaillantes qui empoisonnent les existences. Pour son nouveau livre, l'écrivain David Vann choisit l'île paradisiaque de Komodo, sur laquelle s'exprime la rancoeur d'une soeur à l'égard de son frère.

Avec

David Vann est romancier. En 2008, il reçoit le prix Médicis pour son ouvrage Sukkwan Island, un roman noir dans lequel il aborde la difficile question des armes aux Etats-Unis. Il sera l’invité de la Grande Table pour parler de son dernier roman, Komodo, l’histoire d’une famille déchirée par la rancœur d’une sœur à l’égard de son frère, éclairée d’une lumière crue à l’occasion d’une semaine de vacances sur une île paradisiaque. 

Dans ses romans, il se plaît à observer la famille, la toiser, braquer sur elle un regard acerbe toujours emprunt de pessimisme. Après le suicide de son père, il se met à écrire pour se libérer de la culpabilité, de la honte de cette mort qui demeure taboue et tue au sein de sa famille. La rédemption passe par les mots, qui deviennent une seconde chance de passer du temps avec ce père disparu.

Publicité

J'ai eu honte pendant les trois années qui ont suivi le décès de mon père. Aux autres, je disais qu'il était mort d'un cancer, jamais qu'il s'était suicidé. Le suicide a toujours été tabou, même dans nos sociétés. On parle très peu du suicide. (David Vann)

L'écriture, pour David Vann, est aussi le lieu d'une surprise, d'un étonnement : les choses ne s'y passent jamais comme prévu.

Ce qui est merveilleux dans la fiction c'est qu'il n'y a ni plan ni feuille de route. Tout part des paysages. Mes personnages se font du mal, même s'ils s'aiment. Moi, je ne sais jamais ce qu'ils vont dire, il y a toujours une surprise, quelque chose qui va au delà de moi, qui me dépasse. Il y a du mensonge dans la fiction, mais lorsque j'écris sur ces relations fictionnelles au sein d'une famille, je pense que ça dépasse mes propres relations aux autres. (David Vann)

Extraits sonores:

  • Winters' bones de Debra Ganik
  • L'écrivaine Annie Proult à propos de son processus d'écriture
  • LSD, la série documentaire de France Culture consacrée à l'écologue David Mouillot
  • François Joncour, Piling underwater

L'équipe

Sébastien Thème
Sébastien Thème
Sébastien Thème
Production
Jeanne Coppey
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Valérie Costantino
Production déléguée
Somaya Dabbech
Réalisation
Mathilde Thon-Fourcade
Collaboration