Marilyn Monroe, 1954 ©Getty - Baron/Hulton Archive
Marilyn Monroe, 1954 ©Getty - Baron/Hulton Archive
Marilyn Monroe, 1954 ©Getty - Baron/Hulton Archive
Publicité
Résumé

A l’occasion du 60ème anniversaire de la mort de Marilyn Monroe qui a bouleversé le monde le 4 août 1962, nous revenons sur le mythe qui s'est construit autour d'elle et qui continue, aujourd'hui encore, d’inspirer les artistes.

avec :

Olivier Steiner (Producteur), Hélène Frappat (écrivaine, traductrice et critique de cinéma).

En savoir plus

On peut avoir l'impression que tout a déjà été dit, écrit et vu de l'icône la plus célèbre du cinéma américain. Et pourtant, elle continue de nous surprendre, de se découvrir, d'apparaître autrement, en ne cessant d'inspirer les artistes du monde entier. Ce qui soulève peut-être un paradoxe : alors qu'on tente de comprendre, de mettre des mots et des images sur sa vie, sa personnalité, ses désirs et ses refus, elle se fait insaisissable, fuyante. Le mystère s'épaissit...

En commémoration du 60ème anniversaire de sa mort tragique, plusieurs publications et événements s'emparent du "mythe Marilyn", témoignant de la place qu'elle conserve dans l'imaginaire collectif et de la puissance persistante de son nom. Citons, entre autres, la première publication en français du portrait sensible et intelligent qu'en dresse son ami poète Norman Rosten (Marilyn, Ombre et lumière, Seghers, 2022), paru dès 1974 aux Etats-Unis ; l'adaptation cinématographique du célèbre livre de Joyce Carol Oates, Blonde (Stock, 2000), qui sortira le 28 septembre sur Netflix avec Ana de Armas en rôle titre, ou encore Kim Kardashian arborant la fameuse robe que Marilyn portait à l'anniversaire du président John F. Kennedy au dernier gala du Met.

Publicité

Olivier Steiner, écrivain et producteur de radio, fait lui aussi partie des admirateurs de Marilyn. Il a écrit et mis en scène, accompagné du plasticien Emmanuel Lagarrigue, Le vertige Marilyn, monologue théâtral interprété par Isabelle Adjani et conçu comme un dialogue, par delà la mort, entre les deux grandes actrices. Après quatre premières représentations en janvier 2022 sur la scène de la Maison de la poésie à Paris, on les retrouve notamment au festival de Ramatuelle  le 6 août ainsi qu'au festival de Lacoste le 13.

"Il y a de grandes actrices qui sont de très grandes techniciennes, et qui sont célébrées et reconnues, mais les artistes comme Isabelle Adjani ou Marilyn Monroe font autre chose, d’une certaine façon, elles traversent le mur, et elles le traverse parfois non sans péril. Elles ont quelque chose qui transcende le jeu, et ce qui se passe à l’écran, ça ne s’explique pas : on ne peut pas expliquer le mystère." Olivier Steiner

Hélène Frappat, écrivaine, traductrice et critique de cinéma, s'est beaucoup intéressée à la question de la blondeur au cinéma. Elle y a notamment consacré un épisode de Surpris par la nuit, l'émission qu'elle a produite sur France Culture ("Rien à voir : My name is Blonde", 2004). Dans ses recherches, elle a très régulièrement croisé la figure de Marilyn, icône blonde par excellence, même si, à l'origine, Norma Jeane était rousse...

"Marilyn Monroe a lutté toute sa vie contre ce qu’elle était déjà devenue, c’est-à-dire un produit. Elle a hérité du fait que depuis le début du XXème siècle, la blondeur devient reproductible, grâce à la décoloration créée par L’Oréal qui permet de reproduire la blondeur. Elle n’a eu de cesse d’échapper à cette reproductibilité d’elle-même en tant que produit. Le génie de Marilyn, c’est de ne pas être une énième blonde, une énième "girl", mais d’avoir montré que "la blonde" n’est qu’une représentation." Hélène Frappat

Extraits

Le vertige Marilyn, pièce d’Olivier Steiner, avec Isabelle Adjani

Sept ans de réflexion, film de Billy Wilder, 1955

La rabbia, film de Pier-Paolo Pasolini, 1963

Références musicales

Marilyn Monroe, Happy birthday Mr. President

Marilyn Monroe, I wanna be loved by you

Marilyn Monroe, My heart belongs to daddy

Marilyn Monroe, Diamond's are a girl's best friend

Marilyn Monroe, The river of no return

Références

L'équipe

Vivian Lecuivre
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
Anne-Toscane Viudes
Collaboration
Jeanne Dassas
Stagiaire
Théa Corler
Stagiaire