Rebecca Horn, "Concert for Anarchy", 1990
Rebecca Horn, "Concert for Anarchy", 1990
Rebecca Horn, "Concert for Anarchy", 1990 - © ADAGP, Paris
Rebecca Horn, "Concert for Anarchy", 1990 - © ADAGP, Paris
Rebecca Horn, "Concert for Anarchy", 1990 - © ADAGP, Paris
Publicité
Résumé

Des automates, des créatures hybrides et des formules alchimiques, Rebecca Horn déploie tout un théâtre artistique où le corps occupe le premier rôle. Promenade sonore dans l'exposition que lui consacre le Centre Pompidou-Metz, avant de faire le portrait de l'écrivain irlandais Donal Ryan.

avec :

Donal Ryan (Ecrivain), Emma Lavigne (Historienne de l'art, directrice générale de la Collection Pinault, ancienne directrice du Palais de Tokyo et du Centre Pompidou-Metz).

En savoir plus

PREMIÈRE PARTIE | Les métamorphoses de Rebecca Horn

avec Emma Lavigne, historienne de l'art et directrice du Centre Pompidou-Metz

"Le corps devient matière première. Rebecca Horn a un rapport fort avec l'espace qui l'entoure. L'atelier devient comme un cocon, une seconde peau, un deuxième corps. Le corps est en prise avec l'espace qui le protège." (Emma Lavigne)

Publicité

Départ pour Metz, plus précisément le Centre Pompidou, qui consacre une exposition à l’artiste Rebecca Horn, intitulée Théâtre des métamorphoses. Licornes, parures, prothèses l’oeuvre féerique et mythologique de la plasticienne fait apparaître un univers d’hybridation où la condition de l’homme se mêle à celle de l’animal - réel ou imaginaire - et de la machine. Un monde de créatures incarnées lors des performances filmiques et des installations sonores et mobiles. Nous sommes allés au Centre-Pompidou Metz faire la visite, guidés par sa directrice et co-commissaire de l’exposition : Emma Lavigne.

"Un aspect du travail de Rebecca Horn qui est moins connu est la façon dont elle fascinée par le rituel, le chamanisme. On voit par exemple dans une oeuvre le corps d'une femme recouvert progressivement de peinture noire qui vient adsorber complètement ce corps." (Emma Lavigne)

Rebecca Horn. Théâtre des métamorphoses, du 8 juin 2019 au 13 janvier 2020 au Centre Pompidou-Metz

59 min

____________________  

DEUXIÈME PARTIE | Donal Ryan

Donal Ryan lors de l'Edinburgh International Book Festival à Edimbourg (Royaume-Uni), en août 2018
Donal Ryan lors de l'Edinburgh International Book Festival à Edimbourg (Royaume-Uni), en août 2018
© Getty - Simone Padovani/Awakening

avec Donal Ryan, écrivain

Melody attend un heureux événement, enfin heureux...tout dépend de quel point de vue on se place. Car l’attente de l’enfant pose toute sorte de questions, morales, et philosophiques sur l’amour, le couple. Questions dont la complexité se trouve décuplée à l’échelle d’un petit village du comté de Limerick, en Irlande, où le contrôle de la vie de chacun est à portée de regard. Avec ce roman-journal de grossesse intitulé Tout ce que nous allons savoir, l’écrivain multiprimé Donal Ryan se fait l’écho des mauvaises pensées qui nous traversent en silence et que nous livre son héroïne, à ciel ouvert.

"Il faut regarder vers l'intérieur quand on est écrivain, autant qu'à l'extérieur. Et en même temps, il faut savoir se fixer des limites. Je ne dirais donc pas que je suis un artiste qui souffre mais c'est tout de même assez pénible parfois. On est sans arrêt à la recherche de quelque chose qu'on n'arrive pas à toucher du doigt." (Donal Ryan)

Traduction de l'anglais par Xavier Combe

Tout ce que nous allons savoir de Donal Ryan, Albin Michel

3 min

____________________

Sons diffusés :

  • Jun Miyake, "Lillies of the valley", extrait de l'album Pina, 2011 (générique)
  • Charlotte Adigéry, "High Lights", extrait de l’EP High Lights, 2019
  • Edna O’Brien, écrivaine, interviewée par Russell Harty, dans Edna O’Brien - Mother Ireland, BFI, 1976
  • John McGahern, écrivain, extrait d’un entretien avec le poète Terence Winch, en 1993
1h 10
Références

L'équipe

Portrait de Maylis Besserie
Portrait de Maylis Besserie
Maylis Besserie
Production
Jeanne Coppey
Collaboration
Julien Rosa
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Lou Quevauvillers
Collaboration
Lou Le Joly
Collaboration
Alexandra Brouillet
Collaboration
Alexandra Longuet
Réalisation