Olivier El Khoury et David Lopez en compagnie de Géraldine Mosna-Savoye
Olivier El Khoury et David Lopez en compagnie de Géraldine Mosna-Savoye - Hannah Barron
Olivier El Khoury et David Lopez en compagnie de Géraldine Mosna-Savoye - Hannah Barron
Olivier El Khoury et David Lopez en compagnie de Géraldine Mosna-Savoye - Hannah Barron
Publicité

Ils pourraient être les personnages de leur roman, s'ils n'avaient pas rencontré la littérature. Le foot dans "Surface de réparation" d'Olivier El Khoury, la boxe dans "Fief" de David Lopez, et la recherche d'un horizon dans un quotidien sans perspectives pour les deux. Avec le langage comme arme.

Avec

Première partie : les premiers romans d'Olivier El Khoury et David Lopez

"Après être passé entre le majeur et l'index je ne fais plus que des tours sur ma main, et là je sens que mon point est uni, compact, dur, et que ce n'est plus l'agrégation de doigts rattachés à une main, avec une paume en bas de laquelle on trouve un poignet, mais un seul et unique ensemble juste un poing qui fait oublier la main humaine. Rien ne me fait me sentir plus boxeur que d'avoir les mains bandées." Extrait de Fief, de David Lopez

David Lopez a 30 ans. Son premier roman Fief sera publié le 17 août 2017 aux éditions du Seuil.

Publicité

« Je vois mon chapitrage comme une tracklist. C’est l’album de rap que je n’ai jamais pu faire."

David Lopez

**"**C’est pas qu’il m’aimait pas mon père, ou qu’il était pas heureux de me voir arriver, non. C’est pas pour ça qu’il a pesté quand il a appris la nouvelle. J’arrivais au mauvais moment, tout simplement. Question de timing. En y repensant, j’aurais sans doute réagi de la même manière. Si mon gamin avait décidé de naître au moment précis où le Club de Bruges était mené au score contre le rival invétéré à deux journées de la fin du championnat, on n’aurait pas pu me décoller de l’écran pour me cloîtrer dans une chambre d’hôpital à entendre ma femme et mon marmot brailler en chœur." Extrait de Surface de réparation, d'Olivier El Khoury

Surface de réparation, premier roman d'Olivier El Khoury, sortira le 17 août aux éditions Noir sur Blanc.

Deuxième partie : portrait de Carolyn Carlson

On la connait comme danseuse et chorégraphe mais Carolyn Carlson a toujours écrit, dessiné et peint également. Des dessins dans lesquels, inspirée de ses voyages au Japon, elle recherche le mouvement parfait et spontané dès le premier jet. Ses calligraphies, croquis et traces posées sur la papier sont actuellement présentés à la Piscine de Roubaix, regroupés dans l'exposition "Writings on water" ("Ecrits sur l'eau"), de la pièce éponyme de Carolyn Carlson créée pour la première fois en 1979.

 Carolyn Carlson, Tryptique
Carolyn Carlson, Tryptique
- Collection de l’artiste / Photo : A. Leprince
Carolyn Carlson, juillet 2017
Carolyn Carlson, juillet 2017
- Hannah Barron

"Ce geste de danse, je le laisse sur le papier. Ma poésie s’inspire beaucoup du haïku. Elle est directe, elle va droit au but. Comme mes gestes."

Carolyn Carlson

L’exposition « Writings on water » est à voir du 1er juillet au 24 septembre à la Piscine de Roubaix.

Disque du jour : Where this flower blooms, de Tyler The Creator

A l'occasion de la sortie du nouvel album de Tyler The Creator, "Flower boy", Romain Burrel nous présente le titre Where this flower blooms, enregistré avec un autre prodige de sa génération, Frank Ocean.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Sons diffusés :

  • Lecture d'un extrait de "Fief" par David Lopez sur la musique de Clint Mansell, "Fall Arnold" (BO du film "Requiem for a dream")
  • PNL, "Le monde ou rien"
  • Lecture d'un extrait de "Surface de réparation" par Olivier El Khoury sur la musique de Jon Hassell "Chemistry"
  • Disque du jour : "Where this flower blooms" de Tyler The Creator
  • Gavin Bryars, "The North shore" pour piano et violoncelle
  • Extrait de l'émission "Causeries sur l'imagination poétique (4/7) Les poèmes de l'air de Gaston Bachelard" diffusée sur Paris Inter en 1954
  • René Aubry, "Chaloupée"

L'équipe